Partagez
 

 Deux femmes, un homme, ça fait des rivales. (Fleur de Lys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deux femmes, un homme, ça fait des rivales. (Fleur de Lys) Artist10
Esmeralda
Messages : 926
Date d'inscription : 13/02/2015

Deux femmes, un homme, ça fait des rivales. (Fleur de Lys) Empty
Message#Sujet: Deux femmes, un homme, ça fait des rivales. (Fleur de Lys)   Deux femmes, un homme, ça fait des rivales. (Fleur de Lys) I_icon_minitimeLun 12 Aoû - 17:03


Deux femmes, un homme, ça fait des rivales.
À chaque fois que Esmeralda quittait la cour des miracles dans le but de danser – ce qui était le cas presque tous les jours, on n’allait pas se mentir –, elle avait dans l’espoir de pouvoir croiser son beau chevalier, cet homme qui emplissait son esprit à longueur de temps. Ce n’était pas toujours le cas malheureusement, sans doute parce que son beau soleil avait beaucoup de travail, qu’il était un homme occupé. Il ne devait donc pas avoir le temps de constamment venir la voir, même si forcément la jeune femme ne manquait pas d’être vraiment triste à chaque fois qu’elle n’avait pas la possibilité de voir son beau soleil pendant une journée. Elle espérait donc ce jour-là pourvoir croiser son beau chevalier.

Quand elle avait quitté son chez-elle, dans le but de récupérer un peu d’argent, la jeune femme n’avait pas été accompagnée de Djali. C’était rare, mais ça arrivait de temps en temps. Sa chèvre aimait bien la compagnie de son époux et par moment, elle préférait donc rester auprès de lui que de venir avec elle. Ça ne lui posait pas vraiment problème en soit, Esmeralda appréciait aussi quand elle était toute seule. Il ne faudrait simplement pas que ça dure trop longtemps non plus. Ce jour-là, comme bien souvent, elle décida de se rendre sur le parvis de Notre Dame. C’était un endroit qui lui permettait quand même de gagner pas mal d’argent, parce qu’il y avait de nombreuses personnes présentes. Surtout quand il y avait des offices dans la grande église de Notre Dame. D’ailleurs, les cloches sonnaient – ce qui donnait quelques frissons à Esmeralda quand même, alors qu’elle pensait à cet homme bossu qui s’occupait de faire sonner ces cloches, mais elle se concentrait sur sa danse –, alors qu’elle gesticulait dans le but de gagner des sous. Djali n’était pas là pour récupérer l’argent, mais ce n’était pas un souci, elle n’avait pas vraiment besoin d’elle.

Elle prit la peine de faire le tour des quelques personnes qui l’avaient regardé danser, avant de s’écarter un peu. Sans doute trop vivement, puisqu’elle trébucha légèrement avec ses pieds nus et percuta une jeune femme.

« Pardonnez-moi. »
Dit-elle rapidement à l’adresse de cette personne, si bien habillée.

Elle ne leva pas vraiment son regard vers elle, puisqu’en percutant la personne, la jeune femme avait fait tomber les quelques pièces qu’elle avait en main. Alors elle s’accroupit rapidement dans le but de les ramasser. C’était qu’un sou était un sou, elle ne pouvait pas réellement se permettre d’en perdre. Ça pouvait compter énormément, faire la différence à un moment donné. Alors, elle prenait la peine de bien ramasser ces pièces.
Code by Gwenn

_________________
Je sens l'amour qui s'éveille au fond de moi, plus fort que moi. Il est beau comme le soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Deux femmes, un homme, ça fait des rivales. (Fleur de Lys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [DEFI] Les 30 Baisers ~ Juliette Horuni | 1o |
» On ne réveille pas deux femmes qui dorment [Synn]
» Deux femmes qui semblent se ressembler ( Pv: Mathilde)
» Deux femmes si opposées. Et Pourtant. (Lilith - Elunara)
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les grands monuments :: Notre-Dame de Paris-