Partagez
 

 La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 1928
Date d'inscription : 07/02/2015

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Empty
Message#Sujet: La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]   La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] I_icon_minitimeDim 24 Mar - 23:13


La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé.
I

l pleuvait. L'eau s'infiltrait sous sa peau, détrempait ses vêtements et ses chaussures de tissus fin. Elle allait encore réussir à s'attraper la mort, avec ces absurdités. Jambes et bras nus, sa peau accueillait à vif les trombes d'eau. Elle rêvait d'une tenue chaude, du confort d'un intérieur propret où toutes les portes et toutes les fenêtres ferment... Rien de tout ça ne l'attendait nulle part, et c'est finalement parce qu'elle préférait supporter le vent et l'humidité plutôt que les cinglants coups de ceinture du paternel, qui l'en rouerait certainement à son retour, puisqu'elle avait bien mal accompli la mission qu'il lui avait confiée, qu'elle se retrouvait là, à regarder l'eau ruisseler entre les dalles de pierres posées au sol. Sa mission était simple, escroquer un vieillard de la haute qui avait ses appartements dans le quartier latin, se faire passer pour une autre, ce qui chez elle était une habitude, et l'apitoyer et le charmer jusqu'à ce qu'il crache l'oseille.

Sauf que le bougre ne s'était pas laissé prendre au jeu, et l'avait même renvoyé fissa de chez lui, violemment, la menaçant de faire venir les autorités. Elle avait suffisamment d'ennuis comme ça pour ne pas se mettre aux pattes les représentants de l'ordre. Alors elle avait prit ses jambes à son cou, elle avait pas insisté. Thénardier père, lui, aurait sûrement la main lourde en conséquence. Tant pis. Ses cheveux détrempés et son air de s'être plongée tout entière dans la seine ne lui attirerait sans doute pas la compassion du géniteur. Ainsi va la vie. Autant ajouter un retard d'usage à son déshonneur.

Ses pas l'avaient menée presque de manière automatique aux environs du café Musain, où elle savait que se réunissaient régulièrement ces braves amis de l'A B C, dont elle n'aurait certainement jamais entendu parler si le sort n'avait pas voulu qu'en soit le beau Marius. L'automatisme avait du bon... Ou bien il ne manquait pas d'être vicieux. Sur ce point, Éponine n'était guère décidée, car à présent qu'elle se trouvait à proximité, l'espoir de croiser le chemin de celui qui se trouvait peut-être à l'intérieur pour le moment (elle serait bien rentrée mais, pensez-vous, elle n'avait pas un rond, on l'aurait virée fissa) l'assaillait malgré elle. Ce ne fut pourtant pas lui, vers qui ses pensées s'orientaient bien trop souvent, qui fit irruption hors du café, mais un jeune homme qu'elle connaissait plutôt bien, et qui l'avait déjà tirée de plusieurs mauvais pas.

-Basil, bonjour.




code by Mandy


_________________


Eponine Thénardier
Et puis, tenez, monsieur Marius,je crois que j'étais un peu amoureuse de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Abc10
Basil Courfeyrac
Messages : 22
Date d'inscription : 24/03/2019

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Empty
Message#Sujet: Re: La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]   La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] I_icon_minitimeVen 19 Avr - 14:10

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Même si les réunions des amis de l’ABC étaient fréquentes, il y avait tout de même des moments où tous vaquaient à leurs vies et occupations respectives. Même si, cela allait certainement bientôt changer. Les contestations vis-à-vis du gouvernement étaient de plus en plus présentes, et puis même eux, commençait un peu à trépigner d’impatience pour enfin arriver à un soulèvement du peuple. Courfeyrac avait bon espoir que cela marche, après tout, ils faisaient tout pour, il leur fallait juste le soutient de tous. Cela avait marché en 1789, alors ils pouvaient tout à fait recommencer et aller vers une réussite. C’était tout ce que Courfeyrac voulait, et recherchait. Il voulait rester optimiste, et avoir foi en leur capacité, il fallait bien que quelqu’un le soit. Mais il savait qu’il n’était pas le seul à y croire au moins, presque tous ses amis mettaient corps et âmes dans leur révolution. Et c’était ce qu’il fallait, qu’ils soient tous unis, et tous motivés par leur projet.

Mais dans tous les cas, cette journée là s’était faite sans réunion. Courfeyrac n’en était pas déçu, c’était bon parfois de laisser chacun cogiter aux choses, se faire sa propre réflexion sans tout le temps écouter les mêmes discours. Prononcés la plupart du temps par Enjolras qui était un très bon leader, mais il ne fallait pas non plus qu’il soit tout le temps derrière eux. En tout cas, Courfeyraxc avait pu se recentrer un peu sur lui-même durant cette journée, qui n’avait eu rien d’extraordinaire, mais cela n’était pas plus mal après tout. Un peu de quotidien ne pouvait pas faire de mal, et c’était plutôt reposant d’une certaine façon.

Courfeyrac s’était donc rendu à la faculté, pour étudier, puis il s’était senti d’humeur de passer au café Musain, juste comme ça. Pour prendre un verre ou deux, et pourquoi pas, rencontrer une connaissance. Beaucoup de monde passait par ce café, mais on y croisait souvent des habitués. Même si les plus habitués des lieux étaient les amis de l’ABC, mais bon, même s’il croisait un de ses camarades, ce ne serait pas un problème pour lui, au contraire. Surtout qu’il était ami avec presque tout le monde. Mais il ne croisa personne de sa connaissance, tant pis, il discuta tout de même avec une ou deux personnes, de manière un peu superficielle, mais cela faisait toujours passer le temps, avant de prendre la décision de rentrer chez lui. Mais il fut surpris de découvrir Eponine dehors.

-Basil, bonjour.

Il connaissait la jeune femme pour lui être venue en aide plusieurs fois, et aussi parce qu’elle avait tendance à tourner un peu autour de Marius. Quoiqu’il en soit, elle semblait frigorifiée, ce qui n’était pas étonnant, puisqu’elle était trempée jusqu’aux os, la pauvre. Il savait qu’elle vivait dans la précarité, et cela lui inspirait encore plus l’envie de lui venir en aide, et reboostait d’autant plus ses idéaux révolutionnaires. Il retira sa veste machinalement pour la lui mettre autour des épaules.

« Mon Dieu Eponine, tu es trempée… viens, entre un peu. »

Il la poussa doucement à l’intérieur, histoire qu’elle se réchauffe un peu, parce que là, ce serait étonnant si elle ne tombait pas malade. Il n’y avait pas vraiment foule ce soir, alors on ne dirait probablement rien à ce qu’il la fasse entrer, de toute manière, il l’accompagnait, alors cela ne poserait pas de problème.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 1928
Date d'inscription : 07/02/2015

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Empty
Message#Sujet: Re: La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]   La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] I_icon_minitimeVen 19 Avr - 14:28


La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé.
T

rempée jusqu'aux os, pour sûr, Ponine l'était. Elle était tellement détrempée qu'on pourrait sûrement l'essorrer comme une éponge. Elle était sans doute triste à voir, et peut-être qu'en d'autres circonstances elle se serait servie de cette carte pour apitoyer le manant afin d'espérer quelques sous. Mais en l'occurrence, ce n'était absolument pas à ça qu'elle pensait. En fait, elle pensait presqu'à rien, pour tout dire, elle ne pensait qu'à Marius que, de toute évidence elle ne verrait pas de toute façon.

Ceci dit, Eponine était heureuse d'être tombée sur Courfeyrac. Il était toujours très sympathique avec elle. Il avait toujours été attentionné, attentif, et elle devait bien admettre que cela constituait un changement agréable pour elle. Alors même si elle était loin de vouloir apitoyer son interlocuteur, elle apprécia quand même sa considération quand le jeune homme choisit de venir à elle et de lui proposer sa veste afin de lui éviter, peut-être d'attraper la mort (encore que ce n'était peut-être pas le pire qui pouvait lui arriver dans le fond). Elle lui adressa un sourire de gratitude et accepta de se laisser entraîner à l'intérieur. Dans le fond, ça valait mieux que de rester plantée là sous une pluie glaçante et glaciale.

-Faut pas vous faire d'mourron pour moi,
répondit-elle tout de même.

Elle n'attendait pas après son empathie mais contrairement à ce qu'elle disait, elle appréciait quand même que le jeune homme s'en fasse. Elle avait honnêtement besoin de ça. Même si ce n'était pas grand-chose, même si ce n'était peut-être même pas sincère, même si ça devait être épisodique dans la vie de son interlocuteur. Elle avait besoin de compter pour quelqu'un, et si ça ne pouvait pas être Marius, que ce jeune homme accepte au moins de prendre soin d'elle la rassurait quand même.

-Vous avez p'têt quand même mieux à faire,
suggéra-t-elle, toujours sans pour autant vouloir qu'il lui donne raison dans tous les cas.

La jeune femme avait besoin d'une présence, peu importe laquelle. Et elle avait besoin, aussi, il est vrai, de se réchauffer un peu car pour l'heure, on ne pouvait pas franchement dire qu'elle donnaist le plus beau spectacle à voir. Même si sèche et en plein soleil, elle n'était pas forcément plus belle à regarder non plus, cela dit. Dans un cas comme dans l'autre, elle était contente d'être au chaud maintenant et d'avoir un peu de compagnie, même un petit moment.



code by Mandy


_________________


Eponine Thénardier
Et puis, tenez, monsieur Marius,je crois que j'étais un peu amoureuse de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Abc10
Basil Courfeyrac
Messages : 22
Date d'inscription : 24/03/2019

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Empty
Message#Sujet: Re: La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]   La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] I_icon_minitimeLun 20 Mai - 10:31

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Courfeyrac était quelqu’un d’altruiste. Qui aimait aider les autres, surtout lorsqu’ils étaient vraiment dans le besoin. Et en prime, il appréciait Eponine. Il ne la connaissait pas énormément c’est vrai, mais il appréciait quand même être en sa compagnie. Et puis elle acceptait son aide en règle générale, alors c’était toujours agréable. Il savait que certains avaient trop de fierté pour accepter les mains tendues, et c’était dommage, mais ce n’était pas le cas avec Eponine, et c’était tant mieux.

Quoiqu’il en soit, la jeune femme était trempée, et elle n’avait pas du tout bonne mine, il ne pouvait donc pas la laisser là, sur le seul du café à laisser les trompes d’eau l’imprégner un peu plus. Dans tous les cas, ce n’était pas comme s’il avait d’autres choses à faire. Enfin, il trouvait toujours des choses à faire, mais il trouvait cela plus important de s’occuper un peu d’Eponine. Même si elle retournerait à sa vie difficile après, s’il pouvait lui offrir un interlude un peu moins amer, il en serait vraiment content. Il savait qu’il ne pouvait pas venir en aide à tout le monde, mais s’il pouvait le faire avec certains, c’était déjà bien. Même si pas assez.

-Faut pas vous faire d'mourron pour moi.

Il sourit doucement. Justement, il s’en faisait du mouron. Encore une fois, Eponine était une jeune femme qu’il appréciait, et qui ne méritait vraiment pas la vie qui était la sienne. Il se doutait bien qu’elle avait un petit penchant pour Marius, vu la façon dont elle le regardait à chaque qu’il était là, même si malheureusement pour elle, Marius n’était plus un cœur à prendre, et ne le serait probablement plus, mais cela n’empêchait rien au fait qu’elle savait être d’une agréable compagnie pour les autres également.

-Vous avez p'têt quand même mieux à faire.

Oui et non. Il ne prenait pas cela comme un fardeau, il était content de pouvoir aider Eponine, et de passer un peu de temps avec elle en même temps. Donc non, au final, il n’avait pas mieux à faire. Il était de toute façon hors de question pour lui de la laisser dans l’état dans lequel elle était, il espérait qu’elle n’allait pas tomber malade, qu’elle ne l’était pas déjà, et qu’elle allait pouvoir se réchauffer convenablement. Même si c’était malheureusement que temporaire.

« Non, ne t’en fais pas. Ça me fait plaisir de passer un peu de temps avec toi. »

Il lui accorda un autre sourire puis il se leva pour se rendre au comptoir. Il échangea quelques mots avec la personne qui y travaillait puis il revint quelques instants après avec un repas chaud et un verre d’eau. Il déposa le tout devant Eponine, elle devait avoir faim, et puis, si jamais ils restaient là sans consommer, cela ne plairait très sans doute pas au patron.

« Tiens, mange un peu, cela te réchauffera. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 1928
Date d'inscription : 07/02/2015

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Empty
Message#Sujet: Re: La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]   La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] I_icon_minitimeLun 20 Mai - 18:07


La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé.
P

onine afficha un sourire en entendant la réponse de son interlocuteur. Elle avait bien envie de le croire sur parole, et ça lui faisait du bien de sentir qu'elle n'était pas un fardeau pour quelqu'un, que sa présence pouvait vraiment être appréciée par d'autres, d'autres qui ne lui devaient rien, et à qui elle ne devait rien non plus. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle n'avait aucun ami, c'était faux, mais ces derniers n'étaient tout de même pas bien nombreux, alors quand l'un d'eux faisait montre de cette générosité qui ne lui était pas si coutumière, elle ressentait une chaleur peu coutumière au creux du coeur. Elle était trempée jusqu'aux os, elle grelottait un peu, mais cette conversation lui réchauffait au moins un petit bout d'âme, pour elle, c'était déjà beaucoup, ce n'était pas anodin du tout.

Le jeune homme s'éclipsa quelques instants seulement, le temps de lui apporter un repas chaud et de quoi boire. Eponine suivit des yeux la trajectoire de son assiette, de la convoitise au creux des prunelles. Autant dire que ce plat chaud faisait office pour elle de corne d'abondance. Pas souvent qu'elle mangeait à sa faim. S'il y avait quoi que ce soit de goûteux à poser sur la table des Thénardier, c'étaient les parents qui avaient la priorité bien évidemment, et Ponine, elle, se contentait bien souvent de saliver en grignotant l'un ou l'autre quignon de pain plus ou moins frais.

Là, c'était un vrai, bon repas, au fumet alléchant. Une assiette complète, et rien que pour elle. Eponine leva les yeux vers son bon samaritain. Si elle s'écoutait, elle se précipiterait dans ses bras tant elle lui était reconnaissante. Peut-être qu'il ne réalisait pas à quel point ce simple geste était immense pour elle, mais ça l'était. Et elle, elle n'avait rien à donner en retour, juste un ventre creux et un sourire sincère.

-Merci, vous êtes vraiment quelqu'un d'bien.


Et elle n'attendit pas davantage pour se ruer sur son assiette comme la faim sur le monde (les deux n'étaient pas si éloignés sans doute). Elle n'en laisserait pas la moindre miette, ça c'était certain. Non seulement ce plat providentiel comblait son, appétit, mais elle avait déjà moins froid. Elle avait vraiment de la chance d'être tombée sur lui.



code by Mandy


_________________


Eponine Thénardier
Et puis, tenez, monsieur Marius,je crois que j'étais un peu amoureuse de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Abc10
Basil Courfeyrac
Messages : 22
Date d'inscription : 24/03/2019

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Empty
Message#Sujet: Re: La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]   La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] I_icon_minitimeJeu 11 Juil - 19:36

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Courfeyrac n’essayait pas de prouver quoique ce soit, il n’essayait pas d’être un héros ou un justicier, il faisait simplement ce qui lui semblait juste, et il était bien incapable de laisser cette jeune fille dans un tel état. D’autant plus qu’il la connaissait un peu. Elle n’avait pas les bonnes fréquentations, et elle n’agissait pas de la manière la plus honnête qui soit, mais il ne la blâmait pas, elle tentait de survivre, qui pourrait le lui reprocher ? Il n’avait aucun désir de la réprimander, il préférait davantage lui tendre la main, même s’il ne pouvait pas être derrière elle à chaque instant, au moins lui offrir une parenthèse dans sa vie de labeur. Lui laisser l’opportunité de ne pas être morte de faim, de froid et de fatigue. Ce qu’elle devait souvent connaître, et cela lui serrait le cœur. Elle n’était pas la seule dans ce cas, et c’était bien le souci.

Et puis, quand il voyait Eponine, Basil ne pouvait qu’être encore plus conforté dans ses idées révolutionnaires. Elle n’était pas la seule à vivre dans la misère, et il ne pouvait pas tous les aider au cas par cas, quand bien même il en avait envie. Mais si tout le monde se soulevait, si le peuple réclamait ce qui leur était dû, une égalité et équité sur tout, alors cela pourrait marcher. Courfeyrac voulait vraiment aider. Tout comme tous ceux qui participaient aux réunions des amis de l’ABC, et il avait confiance, ils réussiraient à obtenir gain de cause.

Mais rien qu’en cet instant, en voyant les yeux d’Eponine briller, il se sentait mieux. Il se doutait qu’elle devait manger à sa faim que très rarement, on ne pouvait pas dire qu’elle avait beaucoup de graisse sur les os. Mais si elle pouvait manger comme elle le voulait au moins ce soir, ce serait déjà une bonne chose. C’était déjà une victoire pour lui.

-Merci, vous êtes vraiment quelqu'un d'bien.

Il lui adressa un petit sourire modeste. Courfeyrac ne savait pas s’il était quelqu’un de bien, il tentait de faire ce qui lui semblait juste. Et il n’attendait rien en retour, il avait l’opportunité d’aider une âme en peine, et il la saisissait, c’était aussi simple que cela. Il savait que ce n’était que temporaire pour la jeune femme, mais tant pis. S’il le pouvait, il tenterait de l’aider autant de fois qu’il le faudrait, et qu’elle le voudrait.

« Je t’en prie, encore une fois, cela me fait me plaisir. Mange autant que tu le veux, et si jamais tu as encore faim une fois l’assiette terminée, n’hésite pas à me le dire. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 1928
Date d'inscription : 07/02/2015

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Empty
Message#Sujet: Re: La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]   La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] I_icon_minitimeJeu 11 Juil - 20:07


La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé.
P

onine ne manquait pas une miette du contenu de son assiette. Il faut dire qu'un repas aussi complet et nourissant, ce n'était pas si souvent qu'elle y avait droit. Elle devrait peut-être attendre un peu, elle devrait peut-être rationner sa nourriture, en ayant pleinement conscience du fait que cette occasion ne se représenterait plus... mais non, elle mangeait si rapidement qu'elle s'étoufferait presque à chaque bouchée. Mais elle ne regrettait rien. C'était si bon, de manger à sa faim ! Elle en oubliait presque tout ce qui l'entourait, y compris son interlocuteur, quand bien même c'était sans doute un peu grossier.

Mais la grossièreté, en même temps, Ponine connaissait, elle avait été à bonne école, pour ça. Et ce n'était pas le peu d'élégance de son langage qui laisserait penser le contraire, en aucun cas. Basil était vraiment un type en or. Il ne se contentait pas de lui suggérer de manger à sa faim, il lui assurait qu'elle pourrait se resservir autant qu'elle le voudrait. Autant dire qu'elle n'avait pas particulièrement envie de se gêner, pour le coup. Elle savait que ce n'était qu'une parenthèse, et qu'elle se rappellerait bien assez vite de ce que c'était que d'avoir faim, alors se remplir le ventre jusqu'à la nausée, elle ne pensait pas que ce soit une si mauvaise idée que ça, loin de là. Ceci dit, la trop grande générosité de son interlocuteur était presque en train de lui devenir suspecte.

Elle leva les yeux de son assiette et, ronds comme des soucoupes, les posa sur le jeune homme, peut-être qu'elle avait trop rapidement présumé de sa générosité, peut-être que derrière des intentions qui paraissaient louables se dissimulait quelque chose qui, en revanche, n'avait rien d'honnête. Avant de se ruer sur une deuxième assiette, elle devait en avoir le coeur net. La jeune femme était prête à beaucoup de choses pour manger à sa faim... mais elle avait clairement ses limites, des limites qu'elle ne tenait surtout pas à dépasser.

-Qu'est-ce qu'tu veux en échange ?
demanda-t-elle en fronçant les sourcils.

Peut-être rien du tout, peut-être que oui, il était juste bon et généreux. Il y avait tant de pourritures dans l'entourage de Ponine qu'elle avait du mal à considérer qu'il ne puisse pas y en avoir davantage.



code by Mandy


_________________


Eponine Thénardier
Et puis, tenez, monsieur Marius,je crois que j'étais un peu amoureuse de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Abc10
Basil Courfeyrac
Messages : 22
Date d'inscription : 24/03/2019

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Empty
Message#Sujet: Re: La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]   La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] I_icon_minitimeDim 18 Aoû - 17:35

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Courfeyrac ne tirait aucune satisfaction personnelle de tout ceci, si ce n’est la satisfaction d’avoir pu aider quelqu’un, quand bien même ce n’était que temporaire, il le savait. Ce ne serait qu’une petite parenthèse pour elle, mais bon, c’était déjà ça non ? Il ne pouvait pas vraiment faire plus, du moins pour le moment. Au sein des amis de l’A B C ils avaient l’intention d’aider tous ces gens sur le long terme, ils préparaient peu à peu leur révolution, mais pour le moment, il ne pouvait pas faire grand-chose de plus pour Eponine, pourtant, ce n’était pas l’envie qui lui manquait. De ce qu’il savait de la jeune fille, ce n’était pas une mauvaise personne. Elle n’était juste pas née dans la meilleure des familles voilà tout.

Sans compter le fait qu’Eponine était la grande sœur de Gavroche. Même si ce dernier détestait être rattaché aux Thénardier, Courfeyrac savait que c’était le cas, et ce n’était pas quelque chose qui passait inaperçu pour lui. Il tenait beaucoup au garçonnet, presque comme s’il était son petit frère, et il se disait que cela lui ferait sûrement plaisir de savoir que sa sœur avait pu manger à sa faim, le temps d’une soirée. Il ne savait pas s’il était proche de sa sœur, mais bon, elle restait tout de même sa sœur. Même si Eponine était bien moins farouche que Gavroche. Mais Courfeyrac resterait toujours étonné de voir à quel point le garçon était courageux, parfois même inconscient, mais c’était probablement son jeune âge qui y était pour beaucoup.

Quoiqu’il en soit, pour en revenir à Eponine, Courfeyrac était tout de même très content d’être tomber sur elle, et d’avoir pu lui venir en aide. Elle ne méritait pas la vie qu’elle avait comme beaucoup, et il espérait que cela pourrait apaiser un peu sa misère. Même si en soit, ce n’était pas grand-chose, et qu’elle oublierait probablement vite cet instant d’accalmie, il était content d’avoir pu lui venir en aide, et n’hésiterait pas à recommencer, si l’occasion se présentait à lui, bien évidemment.

-Qu'est-ce qu'tu veux en échange ?

Courfeyrac n’était pas vexé ou blessé de sa soudaine méfiance. Il comprenait tout à fait, elle ne devait pas être habituée à ce que les gens donnent sans rien attendre en retour. Pourtant, c’était le cas, Courfeyrac n’attendait absolument rien d’elle. Il voulait juste lui offrir ce à quoi elle devrait avoir le droit chaque jour, rien de plus. Il lui offrit un sourire rassurant, et gentil.

« Ce que je veux ? Rien du tout Eponine. Je n’attends rien de toi, je veux juste apaiser un peu ta vie difficile, même un court instant. Ou si vraiment je devais demander quelque chose, disons qu’un sourire serait amplement suffisant. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 1928
Date d'inscription : 07/02/2015

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Empty
Message#Sujet: Re: La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]   La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] I_icon_minitimeLun 19 Aoû - 15:12


La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé.
P

onine avait bien trop souvent été habituée à s'entendre dire que, dans la vie, on n'a jamais rien sans rien. Et ce n'était pas la vie qu'elle avait menée qui lui avait donné un autre sentiment. C'était comme ça. Sa vie avait été faite de transactions constantes, et pour chaque privilège accordé, il avait fallu payer un prix, plus ou moins important. Alors forcément, elle était prise de court par l'immense générosité de Courfeyrac. Prise de court mais pas mécontente. Elle le savait, il y avait bien dans ce monde quelques gens bien. Trop peu nombreux, et souvent broyés par un monde qui ne voulait pas d'eux, mais ils existaient quand même. Et le jeune homme faisait partie de ces gens bien.

Dans le fond, ça se voyait quand même. Elle savait quel genre de regard les hommes pouvaient poser sur elle, surtout depuis qu'elle n'était plus, disons, une enfant... Pas qu'elle soit si belle. Elle n'avait ni la grâce, ni l'élégance d'une Cosette, par exemple, mais certains hommes n'avaient pas besoin de plus pour faire éprouver un semblant d'attirance au sexe fort. Mais ce n'était pas le genre de regard que Courfeyrac posait sur elle. Non, il voulait simplement et très légitimement apporter un peu de douceur et de légèreté à sa vie. Ponine était quelque part soulagée. Elle n'aurait pas aimé découvrir que son interlocuteur était, en vérité, mal intentionné.

Elle hocha doucement la tête et releva les yeux de son assiette pour poser le regard sur le jeune homme. Si un simple sourire pouvait lui suffir, alors elle pouvait bien lui faire ce cadeau. Il est vrai qu'il n'était pas dans la nature de la jeune femme de sourire. Dans sa vie, rien ou presque ne prêtait vraiment à cela. Oh, il y avait des moments de bonheur, bien sûr, mais ils étaient bien trop souvent fugaces, terriblement fugaces. Cela dit, un sourire de reconnaissance n'était jamais accessoire. Alors ses lèvres s'étirèrent alors bel et bien en un fin sourire, affichant une honnête gratitude, avant que son attention ne se reporte une fois de plus sur son assiette qu'elle ne cesserait jamais de vouloir s'appliquer à vider un maximum.

-J'voudrais pas trop prendre de votre temps. Vous devez avoir beaucoup de choses à faire, non ?


Ou pas, au fond, elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'il en était. Mais après la faveur qu'il venait de le faire, elle estimait que la moindre des choses était de s'intéresser à lui.




code by Mandy


_________________


Eponine Thénardier
Et puis, tenez, monsieur Marius,je crois que j'étais un peu amoureuse de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] Empty
Message#Sujet: Re: La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]   La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. [pv Courfeyrac]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01.02/14.C. Philadelphie — Toute la pluie tombe sur moi.
» Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.
» Solitude, amie de mes nuit, et tombe, tombe la pluie... [Privé]
» [Texte] La pluie
» Les vrais mariages sont toujours insensés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les beaux quartiers :: Quartier latin-