Partagez
 

 Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333] Abc10
Etienne Enjolras
Messages : 2702
Date d'inscription : 07/02/2015

Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333] Empty
Message#Sujet: Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333]   Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333] I_icon_minitimeMer 5 Aoû - 19:08



Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager.
E

njolras se réveilla dans un piteux état, il s'était improvisé un lit de fortune à même le sol la veille au soir, et son corps n'avait manifestement pas apprécié cette situation peu ordinaire. Résultat d'une soirée arrosée ? Pas pour lui, non, mais pour Grantaire assurément. Quand il avait retrouvé ce dernier au sortir du Musain, ce dernier était définitivement dans un piteux état. Alors oui, Grantaire buvait le vin comme du petit lait, et il lui en fallait beaucoup pour se retrouver dans un état d'ébriété à ce point avancé, mais ça avait bel et bien été le cas, et Enjolras avait pris son ami en pitié et décidé de le conduire chez lui, avant tout pour s'assurer que Grantaire ne finirait pas sa nuit plus mal en point encore. Ils avaient survécu à l'insurrection, à la mort de leurs amis, ce n'était pas pour rendre un dernier souffle alcoolisé comme ça, bêtement, dans le caniveau. Pas question, non.

Encore une preuve, sans doute, peut-être, qu'Enjolras avait changé. Avant que les événements ne se précipitent et ne l'obligent à reconsidérer ses positions sur bien des choses, avant que son destin commun avec Grantaire ne l'attache presque inexplicablement à lui, en voyant le jeune homme dans cet état, il l'aurait sans doute abandonné à son sort, estimant qu'il ne méritait pas davantage et qu'il était responsable de son propre sort. Pas cette nuit-là. Il l'avait veillé comme on veille un mourant, s'était assuré régulièrement qu'il était encore en état de respirer, rien que ça... Il n'avait pas eu envie de le perdre, tout simplement, et encore moins à ce point bêtement. Et par ailleurs, il devinait que le spectacle de la veille détonnait de ce à quoi Grantaire avait bien pu l'habituer. Il allait mal, il ne fallait pas se leurrer, et il ne se mettrait certainement pas dans un tel état s'il n'était pas profondément mal et troublé. Chacun pensait ses blessures, physiques aussi bien que morales, comme ils le pouvaient. En l'occurrence, les maux dont souffrait Grantaire n'étaient pas bien différents des siens, il chercher seulement à les guérir d'une autre manière c'est tout. Pas la meilleure, mais pour s'y être essayé quelques fois lui-même depuis l'insurrection, Enjolras voulait bien admettre que l'alcool avait ce mérite non négligeable de vous anesthésier l'âme, ne serait-ce qu'un peu, et c'était... un soulagement. Ephémère, mais réel.

A son réveil, donc, Enjolras était cassé en deux, mais il alla tout de même trouver Grantaire dans sa chambre pour s'assurer qu'il allait bien. Il semblait encore endormi. Enjolras tenta de faire le plus discrètement possible, mais un pas de plus à l'intérieur de la pièce, et le plancher craqua sous ses pieds. Pour la discrétion, on repasserait.





code by Mandy

_________________


Etienne Enjolras
La France est grande parce qu'elle est la France. Quia nominor leo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333] Abc10
Guillaume Grantaire
Messages : 407
Date d'inscription : 05/03/2017

Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333] Empty
Message#Sujet: Re: Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333]   Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333] I_icon_minitimeSam 8 Aoû - 19:02

Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager.
Grantaire avait beau plaisanter la plupart du temps, en grande partie parce qu’il était quand même sacrément aidé par l’alcool qu’il buvait en grande quantité, il n’allait pas si bien que cela. Depuis la révolution, force-lui était de constater qu’il avait quand même des traumatismes plutôt importants. Parfois, quand il fermait les yeux, il voyait le corps de ses amis morts, il voyait ce sang qui coulait en abondance, il voyait lui et Enjolras devant les armes des officiers, prêt à mourir. Et il entendait dans sa tête tous les coups de feu. Donc, non, il n’allait pas bien, ni mentalement, ni physiquement. Sa jambe guérissait, mais elle lui faisait toujours mal. Il boitait moins, mais il avait encore de grande douleur qui ne manquait pas de lui rappeler ce qu’il avait vécu.

Alors il buvait. Il tentait de reprendre une vie normale, s’amusant de la vie. Certaines choses avaient changé, comme sa relation avec Louison qui était un peu spéciale. Et puis, lui-même avait changé. Il réfléchissait plus, il pensait à Enjolras (son frère de cœur) et il s’en rendait bien compte, il y avait quelque chose de différent. Mais ce n’était pas possible. Il y avait une différence entre être attiré par le charisme d’un homme et… être attiré par l’homme tout court. Raison pour laquelle, il s’efforcer de se rappeler tout ce qu’il aimait chez les femmes.

Mais l’alcool l’aidait aussi, beaucoup trop. Et par moment il abusait encore plus qu’avant. En fait, il abusait tout le temps plus qu’avant. Il avait une certaine résistance à l’alcool qui lui permettait quand même de bien s’en sortir au final. La plupart du temps parce que la veille, de ce moment où il allait bientôt se réveiller, Grantaire avait vraiment abusé. Il était dans une sorte de demi-sommeil se rendant bien compte qu’il dormait, sans réaliser où il était en train de dormir. Il avait mal au crâne, ce qui lui arrivait quand il abusait vraiment et surtout du vin de très mauvaise qualité. Il avait mal à la jambe bien sûr encore. Mais il n’arrivait pas encore complètement à émerger.

Il entendit un bruit, une sorte de craquement, sa conscience prit un peu plus le relais. Il était quelque part déjà, pas dans la rue. Il n’était pas chez lui, il ne reconnaissait pas. Il était dans un lit. Un fin sourire se dessina sur son visage, il avait sans doute comme bien souvent courtisé une donzelle pour passer la nuit avec elle ? Il ouvrit un peu plus les yeux, il y avait bien quelqu’un qui se tenait là, debout. Une blonde, pas Louison donc.

Et puis ce fut comme un choc quand Grantaire réalisé qui se trouvait justement devant ses yeux.

« Enjolras ? »
S’écria-t-il, en se redressant tellement vite qu’il en eut mal encore plus au crâne. « Aie… » Attendez quoi ? Il était où là ? Chez Enjolras ? Dans son… lit ? « Je fais quoi là ? » Demanda-t-il, légèrement paniqué quand même.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333] Abc10
Etienne Enjolras
Messages : 2702
Date d'inscription : 07/02/2015

Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333] Empty
Message#Sujet: Re: Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333]   Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333] I_icon_minitimeSam 8 Aoû - 19:34



Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager.
P

our ce qui était de la discrétion, on repasserait, manifestement. Mais au moins, le réveil brutal de Grantaire avait le mérite de rassurer Enjolras sur un point : le jeune homme allait bien. A sa tête, on comprenait rapidement qu'il n'avait sans doute pas passé la nuit la plus sereine du monde et que son corps était encore aux prises avec l'après-coup d'une soirée beaucoup trop alcoolisée, mais au moins, il se réveillait, il était capable d'articuler des mots intelligibles, en bref, ça avait l'air de ne pas aller trop mal au bout du compte... Tant mieux. Enjolras attendrait la fin de sa conversation avec Grantaire pour se sentir un tant soit peu soulagé, mais il avait au moins empêché un scénario plus catastrophique de se produire, et c'était définitivement une excellente chose.

Visiblement, Grantaire n'avait plus le moindre souvenir des événements qui s'étaient déroulés la veille. Enjolras n'en était absolument pas étonné. Il avait plus souvent vu son ami en état d'ébriété qu'en pleine possession de ses moyens, et pourtant lui-même était à même de constater que la veille, Grantaire s'était mis lui-même dans un état de rare ivresse, dangereux, de ceux qui en effet peuvent vous faire oublier tout souvenir des événements de la veille. Le jeune homme aurait préféré que son ami se souvienne, si cela pouvait lui servir de leçon pour ne pas recommencer... Là, il n'était pas certain que Grantaire intégrerait la leçon. Ce qui ne l'empêcherait pas de la répéter si nécessaire, si cela pouvait aider d'une façon ou d'une autre.

-Tu ne te souviens de rien du tout ?
demanda Enjolras en le sondant un instant du regard. Mais il n'avait pas vraiment besoin d'entendre la réponse de son interlocuteur pour s'en faire une bonne idée, il le comprenait déjà. Tu étais dans un état lamentable, hier soir. Il marqua une pause et se rapprocha de quelques pas. Tu m'as fait une peur bleue.

L'expression était exagérée, certes, surtout au vu de toutes les occasions qu'ils avaient eu de se faire peur ces derniers temps, mais cela n'empêchait pas pour autant Enjolras de l'avoir penser. Il se passe quelque chose de singulier quand on a été si proche de la mort et de perdre ses proches, pour ceux que l'on n'avait pas déjà perdus, une sorte d'instinct de protection et de survie se développait. Quitte à mourir, quitte à le perdre, autant que ce ne soit pas bêtement tout de même. Et Grantaire méritait mieux que de mourir d'un coma éthylique. Même si cela lui pendait au nez.

-Tu as passé la nuit chez moi. C'était préférable,
expliqua-t-il alors, si Grantaire se demandait encore où il pouvait bien se trouver, ce qui était bien possible, en effet.







code by Mandy

_________________


Etienne Enjolras
La France est grande parce qu'elle est la France. Quia nominor leo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333] Empty
Message#Sujet: Re: Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333]   Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [pv Grantaire :333]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les habitations-