Partagez
 

 Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt | Marius & Ebenezer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt | Marius & Ebenezer Clerge10
Ebenezer Caudray
Messages : 20
Date d'inscription : 19/04/2019

Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt | Marius & Ebenezer Empty
Message#Sujet: Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt | Marius & Ebenezer   Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt | Marius & Ebenezer I_icon_minitimeLun 20 Mai - 13:01

Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Le temps était agréable. En même temps, c’était la belle saison alors les températures étaient assez hautes. Plus qu’à Guernesey à la même période en tout cas. Il faut dire aussi que vivre près des côtes n’aidait pas à avoir beau temps. Mais on s’y faisait, dans tous les cas, étant anglais, Ebenezer ne pouvait que trouver le temps de Paris très bon. Même s’il n’était pas venu en France pour la météo, bien entendu. Il y était venu pour une nouvelle vie, avec son épouse, et aussi parce que le père de cette dernière s’y était établi, et que le bon homme les entretenait sans rien demander en échange. Ebenezer avait quelques scrupules à profiter de la fortune de son beau-père, mais ce dernier ne cessait de lui répéter qu’il était heureux de subvenir aux besoins de ses enfants, le jeune pasteur ne pouvait que le croire sur parole.

Cela lui manquait tout de même un peu, de ne plus pouvoir officier. Il ne le niait pas, mais il savait qu’il ne pouvait pas le faire ici. La religion en France, bien que très semblable au protestantisme, n’employait pas les mêmes codes, les mêmes préceptes. Peut-être que certains seraient sensibles au message qu’il pourrait donner, mais il n’avait pas envie de créer des tensions, et d’avoir des soucis. Ce n’était pas grave. Il continuait de pratiquer sa religion de son côté, avec son épouse et son beau-père. Quoiqu’il en soit, il fallait bien avouer que certains jours, Ebenezer s’ennuyait un peu. Il ne savait pas toujours quoi faire. En tant que femme, Déruchette trouvait plus facilement des occupations qui l’intéressaient, mais il séchait parfois à avoir un peu d’imagination.

Il continuait tout de même de beaucoup lire, les ouvrages français lui plaisaient beaucoup. Et il aimait vraiment passer du temps à se perdre entre les pages d’un bon recueil. Et lorsque ses yeux commençaient à fatiguer, et qu’il était donc temps de faire autre chose. Il allait se promener, en compagnie de Déruchette, ou bien seul. Cela ne le dérangeait pas, un peu de solitude de temps en temps, et puis, cela lui permettait aussi de réfléchir et de prendre conscience de ce qui l’entourait. Il faut dire qu’encore une fois, l’architecture française avait de quoi impressionner les étrangers, et c’était d’autant plus intéressant qu’il y avait toujours une histoire derrière chaque pierre.

Mais pour ce jour-là, ce n’était pas les pierres qu’il avait envie d’observer, mais la nature. Il aspirait à un peu de verdure. Et il ne voyait pas d’autre endroit que le jardin du Luxembourg pour cela. C’était un endroit que le pasteur appréciait, et où l’on pouvait souvent faire quelques rencontres. D’ailleurs, il remarqua non loin de là, un jeune homme qui semblait chercher quelque chose, ou quelqu’un. Ou alors il contemplait quelque chose, il ne savait pas, mais dans le doute, il décida tout de même de l’aborder de manière amicale.

« Bonjour, vous cherchez quelque chose ? Je peux peut-être vous aider. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt | Marius & Ebenezer Abc10
Marius Pontmercy
Messages : 990
Date d'inscription : 03/02/2015

Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt | Marius & Ebenezer Empty
Message#Sujet: Re: Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt | Marius & Ebenezer   Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt | Marius & Ebenezer I_icon_minitimeMer 21 Aoû - 20:05

Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt.
La révolution était passée, et si le soleil avait pris sa place dans le ciel, ce n’était clairement pas dans le cœur de Marius qu’il se trouvait. Oh, le jeune homme avait conscience qu’il avait énormément de chance d’être en vie, qu’il s’en sortait même plutôt bien au vu de la situation. Mais la situation ne s’était vraiment pas passées comme ils l’avaient voulu, cette révolution n’avait pas eu les conséquences qu’ils avaient cherché à provoquer et de nombreux amis étaient morts. Beaucoup avaient réussi à s’en sortir de justesse, comme lui, mais en même temps ça ne voulait pas dire qu’ils allaient forcément s’en sortir. Il y avait des séquelles qu’ils ne pouvaient pas ignorer, physiques d’une part, mais aussi morales. Marius ne savait pas vraiment comment ils allaient vivre maintenant, et lui-même ne savait pas vraiment ce qu’il devait faire.

Parce qu’il avait quand même pris la décision de se rendre au front malgré Cosette, malgré le fait qu’elle était sa femme et qu’elle l’attendait chez eux (enfin chez son grand-père, mais ils s’appropriaient quand même un peu la demeure). Marius se devait d’offrir une vie bien plus douce à Cosette, une vie où elle n’aurait pas peur de le perdre, une vie où elle ne manquerait de rien. Mais au lieu de cela, il avait décidé de se rendre au combat, de risquer sa vie et on pouvait clairement dire qu’il avait risqué sa vie. Le jeune homme ne savait donc pas du tout ce qu’il allait faire…

Maintenant qu’il était un peu plus remis sur pied, même s’il se sentait encore faible, Marius en profitait pour sortir et réfléchir un peu à la situation. Ce jour-là, il avait décidé de se rendre au jardin du Luxembourg. C’était ici qu’il voyait Cosette avant qu’elle ne soit sa femme, une époque bénie où il ne réfléchissait pas réellement aux conséquences de ses actes. Bon, il ne réfléchissait pas beaucoup plus maintenant non plus, mais en même temps il n’avait pas envie de faire de mal à son épouse. Il se disait que peut-être qu’en venant ici, il allait croiser le père de cette dernière… parce qu’il faudrait sans doute qu’il ait une conversation tout de même.

Mais il ne le vit nulle part. En revanche, un homme s’approcha de lui, lui demandant s’il cherchait quelque chose et s’il pouvait l’aider.

« Je cherche… » Marius hésita une seconde, avant de reprendre. « Non, je ne cherche rien. » Il pourrait demander à cet homme s’il avait vu le père de Cosette, mais au fond ça n’avait pas autant d’importance que cela. Il était de toute façon bien plus intrigué par un autre détail. « Vous n’êtes pas du coin n’est-ce pas ? » Demanda-t-il alors, parce qu’il avait quand même entendu le fort accent de son interlocuteur.

Enfin, il pouvait être du coin, mais l’homme semblait venir d’un autre pays et au vu de la situation, il dirait d’Angleterre, mais il était possible qu’il se trompe également.
Code by Gwenn

_________________
Quel vide que l'absence de l'être qui à lui seul remplit le monde ! Oh ! comme il est vrai que l'être aimé devient Dieu. On comprendrait que Dieu en fût jaloux si le Père de tout n'avait pas évidemment fait la création pour l'âme, et l'âme pour l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt | Marius & Ebenezer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» perdu dans la forêt !
» Dans la forêt y'a d'la boue. [ PV FAITH ]
» photos bastogne 2009.
» L'arrivée de Mimips dans la forêt (Libre)
» La fée Nolwenn est perdue dans la forêt de Brocéliande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les lieux découverts :: Le jardin du Luxembourg-