Partagez
 

 L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Nobles10
David Dirry-Moir
Messages : 35
Date d'inscription : 11/03/2019

L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Empty
Message#Sujet: L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David   L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David I_icon_minitimeDim 24 Mar - 12:55

L'amitié est la communauté des secrets
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tout n’allait pas comme David le voulait. Ou plutôt n’allait plus. Depuis que l’autre rejeton de son père s’était présenté, l’homme savait qu’il y avait maintenant une chance pour que son héritage lui passe sou le nez, mais cela ne se passerait pas comme ça. Il avait attendu de nombreuses années pour que ce jour arrive, mais maintenant… non il ne laisserait pas les choses faire. Il allait d’ailleurs falloir qu’il ait une conversation avec Josiane. Il avait besoin de s’entretenir avec elle, pour clarifier tout cela, et réfléchir à la marche à suivre. Il craignait plus de perdre l’héritage que la fiancée, mais les deux étaient liés, et il ne comptait pas attendre que les chose se passent sans rien faire, pour une fois, David comptait bien prendre les choses en main.

Mais pas immédiatement. Il ne fallait pas non plus trop lui en demander. S’il comptait se battre pour son héritage, il ne devait pas non plus négliger son quotidien, et ses habitudes. Après tout, l’oisiveté était sa première maîtresse, et il ne comptait pas courir dans les rues de Paris à la recherche de Gwynplaine pour le confronter tout de suite et mettre les choses au clair. Ni courir après Josiane pour trouver une solution. Non, chaque chose en son temps, il n’était pas utile de se précipiter non plus, surtout que pour l’heure, David s’était déjà trouvé une occupation.

Il avait convié son ami Gillenormand à venir boire une tasse de thé. Le vieil homme avait été proche de son père, et David l’avait donc côtoyé et ils étaient devenus amis. Il était un bon compagnon, et aussi il était très riche, cela plaisait d’autant plus à David, même s’il ne lui soutirait aucun pécule bien entendu. Mais avoir des amis fortunés, c’était toujours un petit plus.

Seul petit bémol à cette belle partition, Luc avait bien accueilli Gwynplaine, et cela n’avait pas plu à David évidemment. Il aurait préféré qu’il l’ignore, qu’il se range du côté de son ami. Mais non, le vieillard avait gentil et chaleureux avec lui. David ne lui avait pas pardonné cela, et il était toujours affreusement vexé, mais bon, il avait tout de même décidé de continuer de le côtoyer. Et de le garder en tant qu’ami, même s’il comptait aussi sur son aide concernant l’héritage.

« Ah vous voici enfin, entrez je vous en prie. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Nobles10
Luc Esprit Gillenormand
Messages : 219
Date d'inscription : 05/03/2017

L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David   L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David I_icon_minitimeDim 24 Mar - 13:09


L'amitié est la communauté des secrets
C

es derniers temps, Gillenormand était d'excellente humeur, comme on ne l'avait plus vu l'être depuis bien longtemps. Il faut dire que la présence de Marius et de Cosette sous son toit avait eu le don de remettre de nombreuses choses en perspective pour lui. Alors certes, la situation n'était pas idéale non plus et les reproches à répétition de son petit-fils n'étaient pas toujours simples et agréables à encaisser, cela dit, il était là, et semblait n'avoir l'intention d'aller nulle part, et il estimait que c'était tout ce qui comptait à ses yeux.

La jeunesse s'était faite une place dans son foyer, et pour la peine, il se sentait tout à coup plus jeune, lui aussi. Ses vieux os le portaient dernièrement avec une aisance telle qu'il avait le sentiment d'avoir perdu dix ou vingt ans. Et il acceptait avec grand plaisir toutes les invitations à prendre le thé qui lui passaient sous la main, sortant de chez lui plus qu'à l'accoutumée. Quand David, le fils (certes illégitime, mais il ne rentrait pas dans ce genre d'affaires) de Linnaeus lui avait proposé qu'ils se voient, il avait donc accepté l'invitation avec grand plaisir.

Gillenormand et David s'entendaient tous deux très bien, et Gillenormand appréciait l'idée de passer du temps en sa compagnie. Ceci dit, et même si son coeur restait tout de même léger, il éprouvait une certaine appréhension à l'idée de cette rencontre qu'il n'éprouvait pas d'habitude. Inutile de se demander pourquoi, il savait pertinemment que David n'avait pas apprécié l'accueil que le vieillard avait osé réserver à Gwynplaine. Seulement, dans cette affaire, le fait est que Gillenormand n'avait pas la moindre envie de prendre parti. Il appréciait David, il appréciait également beaucoup Josiane, et le fait est qu'il s'était assez bien entendu avec Gwynplaine le court temps qu'ils avaient parlé. Le fait que ce dernier lui fasse inévitablement penser à son petit-fils n'y était évidemment pas pour rien, mais le vieil homme ne cherchait pas à s'en justifier quoi qu'il en soit.

A l'heure dite, il se rendit donc chez David et le gratifia d'un sourire quand ce dernier l'invita à entrer.

-Mon cher David, je suis heureux de vous voir. Comment allez-vous ?

Il se doutait déjà un peu trop de ce que serait la réponse à cette question, mais la bienséance voulait qu'il la pose tout de même. Et puis, il était des sujets qu'ils seraient bien contraints d'évoquer, que ce la leur plaise ou pas.







code by Mandy


_________________


Luc Esprit Gillenormand
Tu savais bien cela, que tu n’avais qu’à rentrer et qu’à dire :
C’est moi, et que tu serais le maître de la maison, et que je t’obéirais,
et que tu ferais tout ce que tu voudrais de ta vieille ganache de grand-père !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Nobles10
David Dirry-Moir
Messages : 35
Date d'inscription : 11/03/2019

L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David   L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David I_icon_minitimeMer 17 Avr - 19:30

L'amitié est la communauté des secrets
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
David était en général, pas homme à s’encombrer de choses futiles et agaçantes. Toutes les relations compliquées, qui lui faisaient perdre du temps, de l’énergie et de l’argent. Il n’aimait pas ça, en plus cela finissait toujours mal, il y avait toujours des disputes, des éclats de voix, des ruptures… il s’en tenait éloigné le plus possible, et pourtant, on le mettait à l’intérieur sans qu’il n’ait rien demandé à personne, c’était quand même gros. Et cela l’énervait au plus haut point, pour la simple et bonne raison qu’il avait l’impression que personne ne prenait son parti, alors qu’il était le plus à plaindre.

De son point de vue il l’était. On lui annonçait un frère… un demi-frère qui ressemblait davantage à une bête de foire plutôt qu’à un homme, et ce petit con… avait l’audace de prétendre à lui voler sa fortune. Tout ça parce que Josiane agissait comme une girouette. Dans tous les cas, si elle décidait de lui faire faux bond, elle ne s’en tirerait pas comme ça, c’était certain. Non pas qu’il l’aimait, tout n’avait été qu’intérêt entre eux, mais il devait l’épouser pour accéder à son héritage, et elle n’avait aucun droit de le lui voler.

Mais ce n’était pas tout, même ses amis se prenaient d’affection pou l’autre aberration. Ils ne défendaient pas David comme ils le devraient. Et ça, il l’acceptait très mal. C’était le cas de Gillenormand, même s’il l’invitait à prendre le thé, il ne lui avait pas pardonné le coup avec Gwynplaine. David avait vraiment l’impression de n’avoir aucun allié dans cette histoire, et c’était plus que frustrant. Tout comme il avait le sentiment qu’il ne pouvait rien faire pour arranger la situation dans son sens. Si Gwynplaine venait à mourir, il en serait vraiment soulagé, mais il n’avait pas assez de détermination pour l’assassiner, ou le faire assassiner. Cela compliquerait peut-être même les choses. Il voulait juste que les choses se passent comme cela avait été prévu, mais personne ne voulait lui accorder cela, de manière absolument injuste.

-Mon cher David, je suis heureux de vous voir. Comment allez-vous ?

Il le laissa entrer, et s’installer. Comment il allait… osait-il vraiment poser la question ? C’était probablement un réflexe, une formule que l’on utilisait même si la réponse n’avait aucune importance, mais tout de même. David n’était pas au mieux de sa forme, et pour cause, il avait toutes les raisons du monde pour se sentir faible.

« Aussi bien que la situation le permet j’ose dire. Et vous ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Nobles10
Luc Esprit Gillenormand
Messages : 219
Date d'inscription : 05/03/2017

L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David   L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David I_icon_minitimeMer 17 Avr - 20:22


L'amitié est la communauté des secrets
L

a formule pouvait être hasardeuse, sans doute, mais Gillenormand n'avait aucune intention quoi qu'il en soit d'entamer cette conversation en se confondant en excuses. Il n'avait aucun scrupule quant à ce qu'il avait fait ou non, il n'estimait pas avoir fait quoi que ce soit de mal. Il n'avait pas tourné le dos à Gwynplaine, comme son interlocuteur l'aurait sans doute voulu, en effet, mais ça ne signifiait pas pour autant qu'il lui tournait le dos à lui ou à Josiane.

A vrai dire, il n'avait pas envie de prendre de parti, mais il ne pouvait pas non plus oublier l'amitié qui l'avait lié à Linnaeus par le passé, même si les choses s'étaient mal terminées. Alors tant pis pour les reproches, il ne se sentait pas outre mesure coupable. Alors effectivement, il s'était douté de ce que serait la réponse de son interlocuteur... Et il lui adressa un regard contrit. Il ne voulait pas lui faire du mal, évidemment, et il compatissait à ce qui lui arrivait, mais on ne pouvait quand même pas reprocher au jeune Gwynplaine la découverte de ses origines, lui n'avait rien demandé à personne.

-Je ne me suis jamais porté mieux,
répondit Gillenormand qui choisit pour commencer de répondre à la question de son interlocuteur plutôt que de rebondir sur ce qu'il affirmait. Depuis que Marius et sa jeune épouse sont revenus à la maison, j'ai l'impression de renaître.

C'était le cas, effectivement. Et cela rendait aussi sa vision du retour du fils prodigue (en l'occurrence petit-fils) relativement biaisée, c'est le moins que l'on puisse dire en tout cas. Quoi qu'il en soit, oui, il ne pouvait qu'observer avec une certaine distance les malheurs des autres quand lui-même se sentait heureux comme il ne l'avait plus été depuis bien longtemps.

Certes, tout n'était pas rose non plus, et Marius notamment, lui donnait du fil à retordre puisqu'il n'oubliait jamais de lui rappeler qu'il n'avait jamais oublié ses idéaux révolutionnaires. Cela lui passerait sans doute. Quand il fonderait une famille, quand il trouverait des priorités.

-Je regrette ce qui vous arrive, à vous et à Josiane, je le regrette sincèrement. Vous ne méritiez pas cela,
se permit-il tout de même de répondre.

Il n'avait pas vraiment envie d'aborder frontalement le sujet. Mais il sentait bien que c'était effectivement le cas.







code by Mandy


_________________


Luc Esprit Gillenormand
Tu savais bien cela, que tu n’avais qu’à rentrer et qu’à dire :
C’est moi, et que tu serais le maître de la maison, et que je t’obéirais,
et que tu ferais tout ce que tu voudrais de ta vieille ganache de grand-père !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Nobles10
David Dirry-Moir
Messages : 35
Date d'inscription : 11/03/2019

L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David   L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David I_icon_minitimeDim 19 Mai - 13:39

L'amitié est la communauté des secrets
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
David n’avait aucune intention de faire comme s’il avait tout oublié, comme si rien ne s’était passé. Il ne fallait pas trop lui en demander. Il était un homme paresseux, peut-être, mais rancunier tout de même. Il connaissait Luc depuis toujours, et il n’appréciait pas du tout la façon dont ce dernier avait traité Gwynplaine. Il aurait dû penser à lui, mais non, avec sa façon de se montrer trop bon avec tout le monde, eh bien il créait des fissures dans ses relations.

Alors non, il n’oubliait pas. Et il n’oublierait pas. De son point de vue, Luc n’avait pas été un ami digne de ce nom, mais il reconnaissait que l’homme voulait juste rester neutre dans cette histoire. C’est pour cette raison qu’il continuait tout de même de l’inviter prendre le thé. Il restait son ami, même si David gardait une rancœur contre le vieil homme. Les choses n’allaient pas comme il le voulait, et il n’allait pas prétendre le contraire. Il n’allait pas se plaindre inutilement, du moins pas pour le moment, mais il n’allait pas non plus faire comme s’il était le plus heureux des hommes. Il ne l’était pas.

-Je ne me suis jamais porté mieux. Depuis que Marius et sa jeune épouse sont revenus à la maison, j'ai l'impression de renaître.

Il est vrai que le jeune Marius s’était marié. Pauvre enfant qui s’enfermait si jeune dans un mariage… David avait pourtant tenté de le dégourdir un peu, d’en faire un véritable homme, mais cela n’avait pas eu l’effet escompté. Ce n’est pas grave, Marius restait un jeune homme agréable, et avec qui la conversation pouvait se montrer intéressante, même s’il restait un peu naïf. Mais tant que cela ne lui portait pas préjudice, tout allait bien.

« Je suis content pour vous trois. »

Et c’était la vérité, il le pensait. En tout cas, il était tout de même content de savoir que cela faisait du bien à Luc d’avoir les enfants à la maison. Il devait se sentir moins seul, et plus guilleret, surtout si les deux jeunes gens étaient amoureux.

-Je regrette ce qui vous arrive, à vous et à Josiane, je le regrette sincèrement. Vous ne méritiez pas cela.

Il était surpris de le voir aborder le sujet de lui-même. Mais surtout, il ne voyait pas en quoi Josiane était à plaindre. Elle avait sa part de responsabilité là-dedans. A faire son petit jeu avec Gwynplaine elle s’était brûlée, et c’était bien fait pour elle. Josiane était pourtant son amie, mais elle ne s’était pas comportée comme telle, et elle l’avait vraiment beaucoup déçue pour le coup. Il était la seule victime de cette affaire. Il lui offrit un sourire quelque peu pincé.

« Je n’en doute pas. Mais, Josiane a toujours eu tendance à repousser les limites trop loin, ce n’était qu’une question de temps avant que cela ne casse. J’aurai juste préféré qu’elle ne m’inclue pas dans ses petits jeux. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Nobles10
Luc Esprit Gillenormand
Messages : 219
Date d'inscription : 05/03/2017

L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David   L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David I_icon_minitimeDim 19 Mai - 16:58


L'amitié est la communauté des secrets
G

illenormand afficha un sourire ravi quand son ami lui assura être heureux pour eux trois. Il avait la faiblesse de croire que son interlocuteur le pensait réellement, et lui-même se sentait si heureux, réellement, qu'il ne pouvait que vouloir le partager. Bien évidemment, la situation était loin d'être utopique pour autant entre Gillenormand et Marius. Les vieilles rancoeurs avaient la vie dure, mais grâce à la radieuse Cosette, ils réussissaient à communiquer, ils étaient parvenus à se rapprocher. Et cela, aux yeux du vieil homme qui, avant le retour de son petit-fils chez lui, n'osait plus croire en grand-chose, valait définitivement tout l'or du monde.

Oui, il était heureux, et il ne laisserait personne, définitivement personne, faire obstacle à cet infini bonheur qu'il ressentait à présent. Même s'il savait que David, de son côté, était loin d'être sur le petit nuage où se trouvait son interlocuteur également. Et il fallait bien qu'ils discutent du sujet. D'une façon ou d'une autre, il avait été convaincu qu'il aurait été mis sur le tapis, alors autant le faire de suite. Qui plus est, Gillenormand se doutait que son interlocuteur tenait à en parler, d'une façon ou d'une autre.

Gillenormand arqua un sourcil en entendant la réponse de son interlocuteur. Il s'était attendu à une autre réponse de sa part. Bien sûr, il comprenait que David soit en colère. Au regard des circonstances, c'était quelque chose d'on ne peut plus normal. Mais il pensait que cette colère s'orienterait complètement contre les hautes instances qui avaient décidé de l'union de Gwynplaine et Josiane, ou contre Gwynplaine lui-même (quand bien même il était un autre rouage de cette mécanique qui n'attendait pas ne serait-ce qu'un seul instant après eux). Josiane ne voulait pas plus de ce mariage que David, elle le lui avait clairement fait comprendre. Et elle n'avait pas mâché ses mots sur la situation en sa présence, d'ailleurs.

-Josiane n'a rien décidé de ce qui vous arrive. Le seul tort que l'on puisse lui reprocher - et j'ose me permettre d'affirmer qu'il est partagé - est d'avoir retardé le moment de vos noces.

Il n'avait aucune envie de prendre de partie, ni pour Gwynplaine, ni pour David... et il voulait encore moins considérerer que Josiane, qu'il appréciait beaucoup, représentait encore un troisième parti.






code by Mandy


_________________


Luc Esprit Gillenormand
Tu savais bien cela, que tu n’avais qu’à rentrer et qu’à dire :
C’est moi, et que tu serais le maître de la maison, et que je t’obéirais,
et que tu ferais tout ce que tu voudrais de ta vieille ganache de grand-père !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Nobles10
David Dirry-Moir
Messages : 35
Date d'inscription : 11/03/2019

L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David   L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David I_icon_minitimeMer 10 Juil - 18:21

L'amitié est la communauté des secrets
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
David était de mauvaise foi, c’est vrai, mais c’était dans sa nature. Il n’aimait pas du tout cette situation, et il n’était pas le genre d’homme à dire que c’était la faute à pas de chance, quand bien même c’était le cas, il préférait se plaindre sur des personnes bien réelles, qu’il connaissait. Certes, il tapait sur Josiane, et oui, elle n’était pas responsable de ce pépin, mais bon, son attitude vis-à-vis de Gwynplaine ne la laissait pas non plus blanche dans cette histoire. Même si elle n’avait jamais prévu de l’épouser, ça ne changeait rien, en l’état actuel des choses, David avait tout de même envie d’être agacée contre sa fiancée, ou ancienne fiancée, il ne savait même plus quoi penser.

Alors oui, il accusait un peu trop facilement Josiane, mais bon, il faut dire aussi qu’il n’avait pas vraiment apprécié entendre Luc mettre Josiane dans le même sac que lui, alors que clairement, ils n’étaient pas dans la même situation. Elle n’était pas à un doigt de perdre toute la fortune, elle avait toujours une porte de sortie, celle d’épouser Gwynplaine, alors que lui n’avait rien du tout. C’était bien ça, le problème, et ce qui l’agaçait.

Et il était encore plus agaçant de savoir que ce n’était pas auprès de Luc qu’il trouverait ce qu’il avait envie d’entendre. Le vieil homme avait beau être son ami, il savait qu’il préférait rester totalement neutre dans toute cette histoire. David le prenait mal, évidemment. Pour lui, il aurait dû le soutenir, et surtout ne pas tendre la main à Gwynplaine. Il n’avait rien demandé, mais personne n’avait rien demandé à Gwynplaine non plus, ce type ne devrait même pas exister. Incapable de le considérer comme son demi-frère, il n’était qu’une bête de foire, ni plus ni moins, un monstre qui attirait les curiosités, comment pouvait-on vouloir lui offrir la fortune de son père ? C’était insensé. Et David s’y opposait farouchement, et fermement.

-Josiane n'a rien décidé de ce qui vous arrive. Le seul tort que l'on puisse lui reprocher - et j'ose me permettre d'affirmer qu'il est partagé - est d'avoir retardé le moment de vos noces.

Evidemment, il ne s’attendait pas à ce que Luc aille dans son sens. Mais bon, ce n’est pas pour autant qu’il comptait se retenir de dire ce qu’il pensait, ou plutôt, de laisser s’exprimer sa mauvaise foi. D’avoir retarder les nonces… Certes, c’était un fait, mais il n’aurait pas pu prédire qu’un bâtard allait sortir d’il ne savait où. Quoiqu’il en soit, Josiane n’avait pas décidé de cette situation, il était d’accord, mais encore une fois, elle n’était pas totalement innocente non plus.

« Certes, ce n’était pas son souhait. Mais si ce n’est d’époux, elle ne perd pas autant que moi au change. Avoir l’autre bâtard pour mari ne serait pas un cadeau, mais elle n’est pas non plus à plaindre. Mais nous sommes supposés être amis, et je ne souhaite pas me querellez avec vous à ce propos. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Nobles10
Luc Esprit Gillenormand
Messages : 219
Date d'inscription : 05/03/2017

L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David   L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David I_icon_minitimeMer 10 Juil - 18:50


L'amitié est la communauté des secrets
B

ien sûr, Gillenormand pouvait bien l'admettre, celui qui perdait le plus, dans l'affaire, ce n'était pas vraiment Josiane, mais bien davantage l'homme qui jusqu'alors devait l'épouser. Avec le retour de Gwynplaine, il tirait une croix sur un titre que beaucoup envieraient et sur une fortune plus que considérable. Le vieillard ne le niait pas, pas un seul instant. Il reconnaissait qu'il s'était sans doute mal exprimé un peu plus tôt. Quand il avait dit qu'il regrettait ce qui leur arrivait, en le mettant dans le même panier que Josiane, donc.

Pour lui, il n'avait pas été question pour autant de dire que la situation les affectait de la même manière, c'était seulement qu'il tenait autant à David qu'à Josiane, et il savait que ni l'un ni l'autre n'étaient satisfaits de la situation. Quant au fait qu'il ait pris la défense de Josiane un peu plus tôt, c'était seulement qu'il trouvait qu'il l'accusait un peu vite d'une situation qu'elle n'avait pas voulu plus que lui. Quoi qu'il en soit, il comprenait bien que le sujet était sensible et que David était encore trop à fleur de peau pour entendre ce genre d'arguments, Gillenormand étaiit par conséquent décidé à mettre de l'eau dans son vin.

-Je suis votre ami,
répondit Gillenormand, un peu blessé que son interlocuteur puisse en douter... même s'il comprenait pourquoi.

Car il n'y avait pas que cette conversation, il y avait aussi le fait que le vieillard était de ceux qui n'avaient pas tourné le dos à Gwynplaine en dépit de son hideuse apparence... mais il ne s'en excuserait pas. Avant d'être l'ami de David, Gillenormand avait été celui de Linnaeus, son père, et c'était en sa mémoire qu'il voulait accorder à son fils retrouvé le bénéfice du doute... Car oui, Gwynplaine n'était pas un bâtard, même si cette explication satisferait forcément bien plus David. Il était l'héritier légitime de Clancharlie, il était dans son bon droit en réclamant son dû... Mais bref, là encore, débattre du sujet serait trop épineux. David était son ami, oui, et il se retrouvait dans une passe difficile. Alors forcément, il ne voulait pas envenimer les choses, surtout qu'il tenait vraiment à leur amitié.

-Je n'ai pas non plus envie de me querellez avec vous, je le regrette sincèrement si mes propos vous ont blessé, j'ai sans doute mal articulé ma pensée.

Il était trop vieux pour les rixes incessantes. A présent qu'il avait retrouvé son petit-fils, Gillenormand n'aspirait qu'à la paix.





code by Mandy


_________________


Luc Esprit Gillenormand
Tu savais bien cela, que tu n’avais qu’à rentrer et qu’à dire :
C’est moi, et que tu serais le maître de la maison, et que je t’obéirais,
et que tu ferais tout ce que tu voudrais de ta vieille ganache de grand-père !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Nobles10
David Dirry-Moir
Messages : 35
Date d'inscription : 11/03/2019

L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David   L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David I_icon_minitimeDim 18 Aoû - 14:09

L'amitié est la communauté des secrets
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
David réagissait au quart de tour, et probablement trop violemment quand on mentionnait Gwynplaine et tout ce qui allait avec. Mais il fallait le comprendre. Il perdait tout ce qui lui avait toujours été promis parce que d’un seul coup on se rendait compte que Lord Clancharlie avait mis au monde un enfant légitime ? Non mais quelle blague. Gwynplaine Girardet n’avait rien d’un noble, et il n’était pas non plus à la hauteur d’hériter des titres et de la fortune de leur père. David était un enfant naturel, il ne pouvait pas lutter contre Gwynplaine, du moins pas de manière directe et légale, mais il n’avait aucune envie de se montrer fair-play, d’accueillir le jeune homme comme son frère et de faire comme si cette situation lui allait très bien.

Bon, certes, ses réactions étaient probablement un peu excessives, surtout en ce qui concernait Josiane. Elle était plus une compagne de fortune qu’une actrice de ce qui lui arrivait. Mais bon, il n’avait pas vraiment pensé ce qu’il avait dit. Quoiqu’il en soit, il était le plus à plaindre là-dedans, et cela ne lui plaisait pas que Luc ne soit pas vraiment à le soutenir. Enfin, si, il le soutenait, mais étant donné qu’il soutenait aussi Gwynplaine, cela ne plaisait pas des masses à l’homme.

-Je suis votre ami.

David serait d’une extrême mauvaise foi, d’affirmer que ce n’était pas le cas, il le savait. Il s’était toujours bien entendu avec Gillenormand, ils avaient passé de bons moments ensembles, et parfois avec Josiane aussi. Ils étaient des amis, oui. Mais bon, il n’avait pas envie de se montrer rationnel ces derniers temps, il avait beaucoup de mal, parce que son existence prenait un tournant qu’il n’avait pas prévu. Ou plutôt, elle n’empruntait pas le chemin qui lui avait été destiné. A savoir, épouser Josiane, et acquérir ce que son père lui avait laissé. Il devait tout laisser à un gosse sorti de nulle part, une bête de foire, sans avoir le droit de se plaindre, alors non. Il ne ferait pas d’efforts, il ne se montrerait pas mature non plus, c’était hors de question. Mais il reconnaissait qu’il était trop dur envers son ami, surtout que l’homme commençait à se faire vieux, et qu’il devait se montrer plus juste, et plus conciliant.

-Je n'ai pas non plus envie de me querellez avec vous, je le regrette sincèrement si mes propos vous ont blessé, j'ai sans doute mal articulé ma pensée.

Il hocha la tête. Lui non plus, n’avait pas envie de créer des disputes futiles avec le vieil homme. Après tout, même s’il avait aidé Gwynplaine -ce que David n’acceptait toujours pas, et cela ne changerait pas- il n’était pas responsable de la situation. Il ne pouvait donc pas lui reprocher ce qui lui arrivait. Le vrai responsable, c’était Gwynplaine, on pouvait dire ce que l’on voulait, David ne changerait pas de coupable. Son existence était son crime, voilà tout.

« Moi non plus, je ne désire pas me querellez avec vous. Pardonnez-moi mon ami, je ne crains de plus être de très bonne compagnie ces derniers temps. Je n’aurai pas dû me montrer si virulent, que ce soit à votre égard, ou à celui de Josiane qui elle aussi reste mon amie malgré tout. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Nobles10
Luc Esprit Gillenormand
Messages : 219
Date d'inscription : 05/03/2017

L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David   L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David I_icon_minitimeLun 19 Aoû - 13:02


L'amitié est la communauté des secrets
C

ette conversation avait mal commencé, mais Gillenormand n'irait pas le reprocher à son ami, loin de là, il comprenait ce qu'il traversait. Enfin, il le comprenait dans une moyenne mesure... il était évidemment incapable de se mettre complètement à la place de son ami. Lui avait toujours eu une fortune bien établie, il n'avait eu aucun besoin de défendre ses intérêts, son titre et sa position. Personne n'avait cherché à remettre en question un empire établi de longue haleine (enfin, surtout par ses ancêtres, on ne va pas se le cacher), et il ne risquait pas de se retrouver sans le sou du jour au lendemain.

Enfin, sur ce dernier point, David ne devait pas s'inquiéter dans tous les cas. Gillenormand se sentait l'âme généreuse, surtout depuis le retour de Marius à la maison, et il se traînait plus de fortune qu'il ne serait capable d'en dépenser sur ses vieux jours. Mais évidemment, ça ne changeait rien au désoeuvrement que devait ressentir son interlocuteur. D'autant plus qu'il savait forcément que la situation était compliquée, et d'autant plus frustrante que pour la résoudre, il aurait fallu que Josiane et lui ne tardent pas tant à se passer la bague au doigt. Mais il ne se voyait pas lui en faire le reproche, en tout cas, cétait le genre de réflexions qu'il se voyait bien mal lui faire en la circonstance. Cela pouvait attendre. Pour le moment, il comprenait que son interlocuteur avait surtout besoin de soutien.

Gillenormand mentirait s'il cherchait à rassurer son ami en prétendant qu'il était, en réalité, d'excellente compagnie. De toute évidemnce, ce n'était pas le cas. Mais personne n'avait de meilleures raisons que lui d'être de mauvaise humeur ces temps derniers. Ce ne serait pas franchement honnête que de le lui reprocher. Au moins reconnaissait-il s'être emporté, et Gillenormand appréciait qu'il le fasse. Il n'en demandait pas davantage.

-Je comprends, il est normal que vous soyez... contrarié,
répondit-il, cherchant dans son vocabulaire l'adjectif le plus approprié et le moins vexant pour cette situation. Tout un chacun le serait en ces circonstances. Mais soyez assuré quoi qu'il en soit que je vous apporterai tout le soutien financier dont vous pourrez avoir besoin.

David avait sa fierté, peut-être refuserait-il qu'on l'aide, mais quoi qu'il en soit, Gillenormand ne reviendrait pas sur sa proposition. il était sincèrement ravi de pouvoir faire profiter à son interlocuteur d'un peu de ce qu'il avait la chance de posséder encore.





code by Mandy


_________________


Luc Esprit Gillenormand
Tu savais bien cela, que tu n’avais qu’à rentrer et qu’à dire :
C’est moi, et que tu serais le maître de la maison, et que je t’obéirais,
et que tu ferais tout ce que tu voudrais de ta vieille ganache de grand-père !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David Empty
Message#Sujet: Re: L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David   L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amitié est la communauté des secrets | Luc & David
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon
» Il n'y a pas d'amis, que des moments d'amitié... J. Renard
» L'amitié, c'est la propriété de la vie ! ( PV Rivière de Givre )
» « L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les habitations-