Partagez
 

 La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde  Peuple10
Mathilde Thénardier
Messages : 53
Date d'inscription : 19/02/2019

La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde  Empty
Message#Sujet: La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde    La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde  I_icon_minitimeMar 12 Mar - 10:16

La naïveté d'une personne profite toujours à une autre
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il fallait trouver un moyen de faire du profit sans trop de mal, Mathilde s’était donné cela comme objectif. De toute façon, ce n’était pas comme si elle avait bien le choix. Depuis leur faillite, il fallait trouver comment faire pour ne pas trop se noyer sous la misère. C’était tellement dommage que les choses se passent ainsi. Leur business était pourtant au point, et marchait à merveille, mais tout s’était effondré. Mathilde en voulait énormément à Valjean, évidemment, mais pas seulement, elle en voulait aussi à Cosette, parce qu’il fallait bien des coupables et que Cosette avait toujours endossé ce rôle à merveille lorsqu’il fallait punir quelqu’un. Mathilde avait toujours préféré sévir avec Cosette qu’avec ses propres enfants, ce qui n’était pas vraiment incroyable. C’était même plutôt logique. Mais pas très juste, certes.

De toute façon, la justice c’était très subjectif, et très surfait aussi. Mais peu importe, cela n’avait pas vraiment d’importance. Alphonse et Mathilde avaient besoin de rebondir. Ils vivaient toujours de leurs magouilles, parce que c’était ce qu’ils faisaient de mieux, mais ce n’était pas évident non plus. C’était plus difficile qu’avant, certes, même s’ils avaient changé de nom, les gens étaient plus vigilants, plus méfiants. Avec tous les mouvements du peuple, les gens faisaient plus attention, c’était bien le problème, mais bon, ils allaient bien finir par y arriver, cela ne faisait aucun doute.

Ils avaient Eponine et Azelma au moins. Bon, ce n’était pas des sauveuses, mais elles savaient se rendre, utiles, leurs parents ne leur laissaient pas le choix de toute façon. Elles devaient aider leurs parents, parce qu’ils étaient leurs parents. Ils ne formaient pas une famille unie, aimante et tendre, loin de là, mais c’était comme ça, on ne pouvait pas être parfait sur tous les points. Mathilde n’avait pas envie d’une rétrospective de toute manière, mais de trouver un moyen de gagner rapidement de l’argent. Elle se promenait sur la grand place, tout en gardant un œil sur les passant, sait-on jamais si elle pouvait trouver quelqu’un à alléger un peu de son butin, mais elle cherchait vraiment une combine intelligente.

C’est alors qu’elle remarqua plus loin un visage familier, ou du moins connu. Esmeralda, une jeune gitane qui dansait souvent, et qui se trouvait être l’amie d’Eponine. La jeune fille était très belle, et elle attirait pas mal de monde avec ses danses. Mathilde n’en pensait pas grand-chose, mais le plus intéressant dans tout cela. C’est que la jeune fille était d’une extrême naïveté, et d’une très grande gentillesse. Deux qualités dont Mathilde entendait bien se servir à profit. Elle ignorait encore comment, mais elle allait bien trouver. Elle se rapprocha d’elle, un sourire aux lèvres.

« Bonjour Esmeralda. Tu ne danses donc pas aujourd’hui ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde  Artist10
Esmeralda
Messages : 926
Date d'inscription : 13/02/2015

La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde  Empty
Message#Sujet: Re: La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde    La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde  I_icon_minitimeVen 31 Mai - 17:25


Hâtons-nous de succomber à la tentation, avant qu'elle ne s'éloigne.
Esmeralda passait le plus clair de son temps dans la rue, même quand elle ne prenait pas la peine de danser, elle se promenait ici et là, toujours en compagnie de Djali. Bon, ça pouvait arriver quelque fois qu’elle se promène seule, bien évidemment, parce que sa chèvre serait trop occupée à se faire dorloter par Gringoire, ou parce qu’elle serait énervée et qu’elle ait décidé de faire sa tête de biquette (sans mauvais jeu de mot), mais la plupart du temps quand même les deux meilleurs amies étaient toujours ensemble. C’était le cas aujourd’hui. Esmeralda avait dansé plus tôt dans la journée, mais elle n’avait pas l’intention de le faire pour le moment. Elle avait gagné plusieurs pièces, qu’elle allait rapporter aux aux gitans, elle avait fait sa part de la journée. La jeune femme avait donc eu simplement l’intention de profiter de l’instant présent, des rues de Paris et des personnes qu’elle pouvait potentiellement croiser.

D’accord, la danseuse ne pouvait pas nier qu’elle avait surtout envie de croiser son beau soleil. Elle se disait qu’en se promenant dans les rues de Paris, elle allait peut-être le croiser. Même si elle s’attardait surtout au niveau des grandes places de la ville, parce que c’était ici qu’était concentré le plus grand nombre de personne. Elle espérait donc croiser son beau soleil et potentiellement parvenir à lui parler, quand bien même le simple fait de le voir la rendrait heureuse. Même si elle savait déjà que Djali serait capable de râler. Mais ce ne fut pas l’homme qui faisait battre son cœur qu’elle tomba, puisque ce fut Madame Thénardier qui l’aborda. Esmeralda ne savait jamais vraiment quoi penser de la mère de Eponine. Oh, la gitane savait parfaitement que son père se montrait particulièrement dur avec elle, au point que Eponine était loin d’être heureuse (et Esmeralda lui avait déjà proposer de tout quitter dans le but de rejoindre la cours des miracles, même si on ne devenait pas gitane comme ça, en claquant des doigts – enfin dans son cas c’était ce qui était arrivé, mais elle n’en savait rien), mais elle ne savait pas réellement ce qu’il en était de Madame Thénardier.

« Bonjour Madame. » Répondit-elle donc naturellement, parce qu’elle n’avait de toute façon aucune raison de ne pas répondre. « Non j’ai terminé pour la journée. » Dit-elle alors, pour répondre à la question de la femme avant de reprendre. « Est-ce que Eponine est avec vous ? »

Bon, elle n’était pas juste à côté, Esmeralda le voyait bien, mais peut-être qu’elle était dans le coin. Et si c’était le cas, la jeune femme devait bien avouer qu’elle avait quand même bien envie de passer du temps avec son amie.  
Code by Gwenn

_________________
Je sens l'amour qui s'éveille au fond de moi, plus fort que moi. Il est beau comme le soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde  Peuple10
Mathilde Thénardier
Messages : 53
Date d'inscription : 19/02/2019

La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde  Empty
Message#Sujet: Re: La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde    La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde  I_icon_minitimeDim 14 Juil - 20:00

La naïveté d'une personne profite toujours à une autre
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les Thénadier étaient toujours sur le qui-vive, ils ne s’octroyaient jamais de pauses, parce qu’ils estimaient qu’il fallait aller chercher l’argent et ne pas attendre qu’il vienne de lui-même. Les arnaques, ça ne tombait pas du ciel, il fallait les monter, les perfectionner, être sûr que cela puisse fonctionner. Il n’était pas rare qu’ils essuient des échecs, évidemment, sinon ils rouleraient sur l’or, mais ils avaient déjà réussi par le passé quelques jolis coups. Leur « auberge » à Montfermeil marchait vraiment bien, mais tout avait été réduit à néant dès que le maire était venu chercher la petite Cosette. Si c’était à refaire, la Thénardier n’aurait sûrement pas laissé la gamine partir. Surtout quand elle voyait ce qu’elle était devenue. Leurs filles n’étaient pas vraiment dégourdies, et traîne patins, surtout Azelma, alors une troisième n’aurait pas franchement été de trop pour tenter de grapiller de l’argent, quand bien même il aurait fallu la nourrir.

Mais bon, il fallait faire avec ce qu’ils avaient. Heureusement, les parents étaient ceux qui se débrouillaient le mieux pour tenter de rapporter de quoi manger. Parce qu’il n’était pas vraiment question de faire des économies, vu la situation dans laquelle ils étaient. Et justement, la femme espérait bien pouvoir faire quelque chose avec Esmeralda. Elle ne savait pas encore quoi, mais elle trouverait bien. Elle savait qu’elle était amie avec Eponine, et cela pouvait être une bonne comme une mauvaise chose. Mais le plus important, c’était que la belle gitane était particulièrement naïve, et ça, c’était quelque chose dont Mathilde comptait bien se servir. La plupart des gens qui trainaient dans la rue, savaient qu’elle avait du succès pour ses danses. Elle attirait toujours un peu de public, récoltait un peu d’argent, et puis, il y avait aussi le fait qu’ils vivaient en communauté avec tous les gitans, et la femme se demandait s’ils n’amassaient pas progressivement un petit trésor. Il serait très compliqué de tenter de leur dérober leur fortune, mais elle pouvait toujours essayer d’en prendre un peu à Esmeralda. Ce serait toujours cela. Mais encore fallait-il qu’elle trouve comment. Elle trouverait sûrement, elle ne manquait jamais d’imagination, mais pour le moment, elle allait surtout attendrir la viande comme on disait.

« Bonjour Madame. Non j’ai terminé pour la journée. Est-ce que Eponine est avec vous ? »

Non, Eponine n’était pas là. Elle était censée travailler de son côté, et il valait mieux pour elle que ce soit le cas, si elle ne voulait pas se retrouver sous les coups de ceinture du paternel. Son mari n’était pas tendre avec leurs filles, mais en même temps, ce n’était pas comme s’ils pouvaient se permettre de l’être. La situation n’était plus comme avant, et il fallait d’adapter.

« Je vois, j’espère qu’les gens ont été généreux avec toi. Non, elle travaille d’son côté elle aussi. Les temps sont durs ma p’tite, alors on n’a pas trop l’temps de lambiner. En tout cas, tes parents doivent être bien fiers de toi. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde  Empty
Message#Sujet: Re: La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde    La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde  I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La naïveté d'une personne profite toujours à une autre | Esmeralda & Mathilde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» " S'il n'y avait personne sur terre, je resterais. Mais puisque ce n'est pas le cas, je m'en vais. ♦ PRIVATE ~ LILIETH"
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Les vrais mariages sont toujours insensés
» Seule... mais toujours bavarde !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les grandes places-