Partagez
 

 Se changer les idées [pv Jehan :333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 2041
Date d'inscription : 07/02/2015

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeSam 2 Fév - 22:13


Se changer les idées
E

lle avait fini plus tôt qu'elle n'aurait cru, et elle allait revenir à la masure Gorbeau avec un pactole bien sympathique, qui devrait retenir les coups de ceinturons du paternel au moins pour ce soir-là. Oui, elle n'était sans doute pas attendue avant le souper (pour ce qu'il y aurait à souper), ce qui lui laissait plusieurs heures de simulacre de liberté à passer loin de ses géniteurs. Ponine n'avait pas eu besoin d'hésiter pour saisir cette occasion de rêvasser un peu. Les occasions de le faire étaient finalement trop rares.

Au fond, Ponine parvenait parfois à se convaincre que ce n'était pas un mal. Parce que quand Ponine s'évadait, ses pensées restaient relativement sinistres. Bien sûr, il y avait toujours le bel étudiant, l'inaccessible étudiant, mais quand la pensée devrait être douce et agréable, elle était en fait douloureuse. Quand on rêve à un beau château où on ne vivra jamais, ce n'est pas bien grave, on apprécie un temps, on n'y croit pas vraiment, quand on rêve à celui pour qui notre cœur a eu le malheur de flancher, c'est une autre affaire. On a toujours envie d'y croire un peu, même quand on sait pertinemment que c'est impossible. En l'occurrence, ça l'était d'autant plus que le combat était déjà perdu : Marius avait épousé Cosette. Marius vivait avec Cosette. Marius n'était plus son voisin.

Oui, penser, parfois, c'est néfaste pour le palpitant. Mais d'un autre côté, ses pensées et ses rêveries, c'était tout ce qu'il lui restait, tout ce qui la faisait se sentir vivante. Ce n'était pas par hasard, même si presque instinctivement, que la jeune femme s'était dirigée vers les bords de Seine. Elle ne poursuivait aucun objectif particulier. Elle voulait juste... se relaxer un peu, tenter de se vider la tête, et la contemplation de la Seine, imperturbable, l'aidait un peu. Eponine n'était pas poète... Elle n'était pas cultivée le moins du monde, elle ne connaissait rien à cette manière que certains pouvaient avoir d'exprimer en mots leurs sentiments... Mais ça ne l'empêchait pas d'aimer rêver, et de savoir se perdre dans la contemplation d'un beau paysage. Même familier, au bout du compte.

Ponine s'installa face à la Seine, s'assit à même le sol sans crainte de salir ses vêtements qui n'étaient déjà dans tous les cas que des guenilles en piteux état, et elle se contenta de rester là, sans prêter attention aux passants qui allaient et venaient dans son dos. A dire vrai, elle s'en moquait, elle s'était enfermée dans une bulle de pensée, et elle n'avait pas envie que qui que ce soit l'éclate. Elle ne souhaitait pas être interrompu dans ses songes. Et pourtant, c'était ce qui devait arriver, puisqu'un homme s'arrêta dans son dos.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Jehan Frollo
Messages : 159
Date d'inscription : 02/02/2019

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeMer 10 Avr - 22:18

Se changer les idées.
Un livre ouvert, des feuilles volantes, une plume pleine d’encre… voilà à quoi ressemblait présentement le bureau qui servait à Jehan pour étudier. Oui, étudier. Ça semble étrange, mais Jehan était bel et bien en train de potasser en cet instant précis. Pour quelle raison ? Eh bien, lui-même ne saurait en réalité le dire. On lui avait un peu remonté les bretelles, alors il s’était dit qu’il allait peut-être travailler quand même un peu. Histoire de prouver qu’il n’y avait pas qu’un seul Frollo capable d’être intelligent, que le cadet pouvait aussi étudier et avoir de la culture autant que son aîné. Jehan considérait d’ailleurs qu’il en avait de la culture, il savait par moment exposer quelques poèmes, il parlait bien, il lisait bien. Mais ce n’était sans aucun doute pas assez, quand on savait que son frère ainé, le grand et religieux archidiacre de Notre Dame, ne manquait pas d’avoir de nombreux doctorat. Bref… il étudiait.

Mais c’était une horreur sans nom. Le jeune homme venait de se mettre au travail qu’il en avait déjà marre. Il prit la peine de noter certain point important sur une feuille, avant de finalement… se laisser tomber en arrière. Ce n’était pas possible, il en avait assez. Jehan tenta de se reprendre, se replongea dans la lecture de son grand livre avant de finalement le fermer d’un coup sec. Il avait faim et soif, ce n’était pas avec le ventre vide qu’on pouvait étudier. Donc, il allait manger, boire un peu (ou beaucoup), et ensuite il reviendrait à la charge de son travail. Jehan plongea sa main dans sa poche et y trouva quelques pièces, ça allait faire l’affaire. Pour l’heure, il n’avait pas encore besoin de retourner voir le grand Claude Frollo pour récupérer encore des sous. Ce qui n’était pas une mauvaise chose, parce qu’il n’avait pas encore envie de subir les serments de ce dernier. Même s’il savait parfaitement que ça allait quand même arriver de nouveau, le jeune homme savait bien que l’argent qu’il avait n’allait pas être éternel.

Il sorti donc et se mit en marche, profitant du bord de seine pour prendre l’air. Il était clairement trop tôt pour souper encore, mais Jehan sentait quand même qu’il était grand temps pour lui de manger. Si ce n’était pas possible tout de suite, il n’aurait qu’à patienter un peu en buvant. C’était en pensant ainsi qu’il marcha, d’un pas vif, jusqu’à ce que son regard se pose sur une jeune femme assise le regard perdu vers la seine. Enfin, il pensait que ce regard était perdu, mais il ne pouvait pas en être sûr, ne pouvant pas voir ses yeux. Il s’approcha, se laissant simplement guider par son instinct.

« Que fait donc une jeune femme toute seule assise ici ? » Demanda-t-il, un fin sourire sur le visage, dans le dos de la jeune femme en question.

Une jeune femme qui ne payait pas tant que cela de mine, mais en même temps on ne croisait pas des duchesses à tous les coins de rue de Paris.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 2041
Date d'inscription : 07/02/2015

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeJeu 11 Avr - 17:24


Se changer les idées
L

a jeune femme sursauta légèrement quand elle entendit une voix masculine dans son dos. Elle ne s'était absolument pas attendue à être ainsi interpellée. Ce n'était pas qu'elle était transparente ou passait inaperçue (quoi qu'elle avait toujours eu un peu le sentiment que c'était le cas quand il se trouvait en compagnie de Marius... ou plutôt, il ne voyait pas en elle ce qu'elle cherchait à lui montrer d'elle-même). C'était plutôt que le commun desm ortels prenait le plus grand soin d'ignorer sa présence, estimant sans doute que cela valait mieux. Et elle était définitivement de ce dernier avis. Des gens passaient derrière elle depuis ces dernières minutes mais ils passaient leur route comme si ça n'avait pas d'importance. Aussi, elle ne s'attendait définitivement pas à ce qu'on lui prête un attention qu'elle ne voulait pas lui accorder.

Tendue, elle tourna son regard vers l'homme qui s'était adressé à elle, sur ses gardes. Elle fréquentait suffisamment de mauvaises gens pour savoir qu'il fallait se défier de qui s'adressait à vous avec beaucoup trop de gentillesse et de sympathie. L'homme avait l'air agréable, propre sur lui, quelques atours dignes d'un bourgeois. Mais ça ne voulait rien dire. Elle savait pertinemment que d'autres jeunes filles avaient connu les pires tourments en se laissant abuser par des hommes bien faits. Elle était donc totalement prête à se défendre, verbalement ou physiquement (même si, dans ce dernier cas, elle craignait fort de ne pas être à la hauteur.... en fait, elle était certaine de ne pas être à la hauteur, sans l'ombre d'un doute). Malgré tout, elle ne comptait pas ignorer le jeune homme, d'ailleurs elle se disait que l'ignorance pourrait être bien piire que n'importe quoi d'autre. Elle ne voulait pas donner le sentiment de le provoquer et lui donner des raisons de se mettre en colère à son encontre.

-Elle réfléchit
, répondit-elle.

Elle ne savait pas pourquoi elle avait parlé d'elle à la troisième personne, au-delà du fait de rebondir sur les propos de son interlocuteur. Peut-être pour se détacher de cette personne songeuse et mélancolie, en proie à d'indiscibles doutes et à des craintes que rien ne saurait calmer, en aucun cas. Dans tous les cas, elle ne savait pas vraiment quoi dire d'autre. Elle réfléchissait, c'était le cas. des songes qui ne la mèneraient nulle part quoi qu'il puisse en être, quoi qu'il puisse arriver.

-Et elle s'ennuie
, ajouta-t-elle, même si elle se doutait bien du fait que cette précision, quoi qu'il en soit, ne pourrait mener absolument nulle part.

Mais c'était vrai. Elle réfléchissait, et plus elle s'ennuyait, plus elle réfléchissait. Elle était fatiguée de cette situation qui lui donnait des noeuds à l'esprit, mais ce n'était pas comme si elle pouvait y faire grand-chose néanmoins.



code by Mandy


_________________


Eponine Thénardier
Et puis, tenez, monsieur Marius,je crois que j'étais un peu amoureuse de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Jehan Frollo
Messages : 159
Date d'inscription : 02/02/2019

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeVen 5 Juil - 15:06

Se changer les idées.
La jeune femme que Jehan venait d’aborder se retourna pour lui répondre, sans que Jehan se rende compte qu’elle était tendue à l’idée de se faire aborder par lui. Elle ne payait vraiment pas de mine, on ne pouvait pas dire qu’elle semblait bien richissime, habillée de guenilles comme c’était le cas. Mais en même temps, on ne pouvait pas dire non plus que Jehan était le genre de jeune homme à trainer avec des ducs et des duchesses. Bon, sans doute que l’autre Frollo avait l’occasion de passer plus de temps en compagnie de la haute société de Paris que lui, qui avait plus l’occasion de trainer avec la basse société (pour ne pas dire les truands et autres gitans), mais de son côté il ne croyait donc pas souvent des duchesses. Et encore moins ainsi par hasard dans la rue, alors Jehan ne se préoccupa pas réellement de son apparence.

L’inconnue affirma donc qu’elle réfléchissait, en parlant d’elle-même à la troisième personne. Ça pouvait signifier qu’elle avait un pète au casque, ce qui était plus que probable dans ce monde de fou, mais le jeune homme ne pouvait pas vraiment juger sur ça. Surtout qu’elle pouvait simplement se contenter de répondre comme cela, parce qu’il lui avait posé cette question de cette manière. En tout cas, l’inconnue réfléchissait donc et elle s’ennuyait. Jehan ne se retint pas d’afficher un sourire à cette remarque, parce qu’il avait bien envie d’en profiter un peu. Après tout, s’ils se croisaient ici et maintenant, c’était peut-être un coup du destin non ? Ouais, Jehan avait envie de penser comme ça.

« Comment est-il possible de laisser une jeune femme s’ennuyer comme ça ? » Demanda-t-il, alors, avant de décider de s’installer aux côtés de l’inconnue. Bon, le jeune homme en faisait peut-être trop, clairement, mais il n’avait jamais été du genre à se préoccuper des conséquences de ses actes. Il se contentait simplement d’agir à l’instinct, de ne pas réfléchir trop à ce qu’il devait faire, à ce qu’il était en train de faire en tout cas. « Qui est donc cette jeune femme qui ose s’ennuyer toute seule ? »

Non parce que tant qu’à faire, Jehan avait l’intention de passer du temps en compagnie de cette jeune femme et tant qu’à faire, il fallait quand même qu’il connaisse son nom non ? Bon, il ne voulait pas non plus la forcer à faire et à lui dire quoi que ce soit, il se contentait simplement de faire connaissance. D’une manière parfaitement agréable en tout cas. Enfin, en même temps, Jehan l’espérait quand même parce qu’il n’avait vraiment que de très bonnes intentions concernant cette jeune femme qui avait l’air quelque peu perdue dans ses pensées. Enfin, qui avait l’air de l’être avant qu’il ne vienne lui parler. Qu’il lui donne la possibilité de ne plus s’ennuyer, ce qui était une bonne chose non ? À choisir, entre sa présence et l’ennui, sa présence était plus agréable.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 2041
Date d'inscription : 07/02/2015

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeVen 5 Juil - 23:49


Se changer les idées
L

a jeune femme ne savait pas vraiment ce qu'elle pourrait retirer de sa conversation avec son interlocuteur. Ce qu'elle savait, en revanche, c'est que sa présence tombait à pic. Même si elle n'avait pas la moindre idée de qui il était, ni de la nature de ses intentions, il avait tout du moins le mérite de la tirer de ses pensées. Elle avait besoin de se distraire, au sens propre comme au figuré. Elle avait besoin de se divertir pour ne plus songer à ses craintes et à son quotidien. Et elle avait besoin également de se distraire de tout ce qu'elle avait à l'esprit, et qui lui faisait le plus grand mal. Ce jeune homme ne semblait pas malveillant, pas un seul instant, alors pourquoi ne pas lui laisser une chance d'être celui qui, justement, palierait à l'ennui qu'elle éprouvait en cet instant, par trop douloureux pour tout ce qu'il faisait affluer en elle de pensées négatives.

Ce jeune homme aurait tout à fait pu décider de s'en moquer totalement, de tracer son chemin et de la laisser seul, comme beaucoup d'autres passaient à côté d'elle sans la remarquer. Le fait qu'il décide de lui consacrer du temps et de l'attention avait déjà de l'importance pour elle, la plus grande importance, même, car c'était ce dont elle avait besoin : de compter, d'être importante, même quelques secondes, même aux yeux d'un inconnu, rien d'autre qu'un inconnu. Puisqu'il décidait d'insister, d'apprendre à connaître la jeune fille malheureuse et esseulée qu'elle était, elle en tirait son parti avec une honnête curiosité, qui plus est... Car s'il avait l'air de vouloir en apprendre plus sur elle, il était vrai également qu'elle avait envie d'en apprendre plus sur lui quoi qu'il en soit.

-Je m'appelle Eponine,
répondit-elle finalement, décidant d'adopter finalement la première personne du singulier. Elle n'allait tout de même pas continuer de parler d'elle à la troisième personne. C'était le genre de comportement qui convenait aux nobles, mais certainement pas aux filles de rien comme elle. Qu'est-ce qui pourrait bien lui convenir ? Au moins se présentait-elle, même si ce nom ne voulait pas, en définitive, dire grand chose. Ce nom n'était rien, ne représentait rien. Et je ne suis personne.

Elle ne prononçait pas ces mots par misérabilisme. Elle le pensait. Elle le pensait vraiment. Elle n'était rien, elle n'était personne, et ces dernières semaines l'avaient confortée dans cette certitude. Elle n'était personne. Elle était ce qu'on avait fait d'elle, mais elle ne se sentait ni Ponine, ni Thénardier, ni rien. Elle ne savait pas du tout ce qu'elle pourrait être. Ni ce qu'elle devait faire. La vérité, c'est qu'elle était totalement perdue. Et ça n'arrangeait pas ses affaires.


code by Mandy


_________________


Eponine Thénardier
Et puis, tenez, monsieur Marius,je crois que j'étais un peu amoureuse de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Jehan Frollo
Messages : 159
Date d'inscription : 02/02/2019

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeJeu 10 Oct - 14:50

Se changer les idées.
La jeune femme sous les yeux de Jehan fini par se présenter, en abandonnant le fait de parler à la troisième personne. En un sens, c’était une bonne chose qu’ils parlent normalement, mais en même temps il devait bien avouer que jusqu’à présent, il avait quand même trouvé ça drôle. Enfin, la jeune femme se prénommait Eponine donc. Jehan n’avait jamais entendu quelqu’un s’appeler comme cela, ce prénom ne lui disait rien du tout. Cela dit, Jehan n’avait qu’une seule envie, c’était d’apprendre à connaître la jeune femme sous ses yeux.

Il ne connaissait rien de cette fille et peut-être qu’il n’y avait pas grand-chose à apprendre sur elle, mais en même temps puisque Jehan se trouvait là, il avait envie d’en apprendre un peu plus sur l’inconnue. Qui visiblement manquait un peu de confiance en elle, puisqu’elle affirmait qu’elle n’était personne. Jehan fut quand même surpris par les paroles de la jeune femme.

« Tu n’es personne ? » Demanda-t-il, en aillant évidemment parfaitement entendu la réponse de la jeune femme, mais c’était simplement une manière pour lui de rebondir sur les paroles qu’il venait d’entendre. « Enchanté de te rencontrer alors Personne. » Affirma-t-il, dans un fin sourire, en prenant la réflexion de la jeune femme à la légère. Sans doute qu’il ne devrait pas le faire, mais en même temps il n’avait aucune envie de prendre cela trop dramatiquement non plus, surtout qu’il ne connaissait en aucun cas l’histoire de Eponine. « C’est un honneur, si on m’avait dit un jour que j’aurais l’occasion de rencontrer personne un jour. » Ajouta-t-il, encore une fois dans le but de plaisanter de tout cela et surtout de rendre cette conversation un peu plus légère.

Cependant, Jehan devait bien avouer qu’il se demandait quand même pourquoi une fille comme elle – même si elle ne payait clairement pas de mine, il n’allait pas mentir – était au point d’affirmer qu’elle n’était personne, ça le rendait curieux et il avait bien envie d’en savoir un peu plus. Ce qu’il n’avait pas spécialement envie de se retenir à chercher d’ailleurs, il ne pensait pas que la curiosité soit vraiment un si vilain défaut que cela. Après tout, les érudits étaient des personnes curieuses, pour parvenir à faire autant de recherches.

« Dis-moi donc, pourquoi est-ce que tu dis ça sur toi comme ça ? » Demanda-t-il finalement, un peu plus sérieusement.

Il ne pouvait pas s’empêcher d’être curieux, c’était comme ça tout simplement et il n’avait pas l’intention de se retenir d’en demander plus. Il ne voyait pas pourquoi il se retiendrait de poser des questions, s’il se les posait. Il était plutôt du genre à dire les choses telles qu’elles lui venaient à l’esprit. Et dans tous les cas, il n’avait de toute façon rien de mieux à faire, alors il préférait largement profiter de ce temps pour discuter avec cette inconnue qu’il espérait bien voir être moins inconnue bientôt.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 2041
Date d'inscription : 07/02/2015

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeJeu 10 Oct - 17:48


Se changer les idées
L

a jeune femme sourit à la réaction de son interlocuteur, qui était peut-être la seule qu'elle était à même de tolérer à l'heure actuelle. Elle n'aurait pas apprécier qu'il fasse mine de la connaître et prétende d'office qu'elle était quelqu'un, elle n'aurait pas non plus voulu que l'on s'appitoie sur son sort. Elle n'était pas en quête de pitié, elle ne cherchait pas à attendrir les passants, elle ne voulait pas non plus qu'on la juge ou qu'on la traîne dans la boue. Non, elle avait juste envie qu'on la considère pour ce qu'elle était, sans a priori ni jugement, et qu'on lui donne le sourire si c'était possible. Et le sourire était bien présent, sincère comme il était rare qu'elle en adresse à de simples inconnus. Il en faisait des tonnes, mais ça lui convenait bien, il semblait n'être en quête que d'une conversation légère, simple et agréable, sans drame ni réflexions profondes qui la plongerait plus profondément encore dans des abysses où elle se trouvait d'ores et déjà.

Malgré tout, il fallait s'y attendre, son interlocuteur s'interrogea tout de même à se prononcer sur ce qui la faisait se qualifier elle-même de "personne"... de non-individu, somme toute. La jeune femme hésitait à réponse. Elle n'avait pas vraiment envie de s'engager dans un laïus interminable sur sa condition, qui produirait peut-être pile l'effet qu'elle ne voulait surtout pas engendrer : à savoir appitoyer la personne qui, si sympathique soit-elle, ne pouvait pas réellement savoir ce qu'elle attendait et qui elle était précisément.

-Je me contente de dire la vérité, c'est tout. Ma vie n'a... pas beaucoup d'importance.

Et elle l'entendait, elle le sentait, que ce discours lui donnait des allures de grande tragédienne qui rêvait que l'on s'appitoie sur son sort. Pourtant, ce n'était pas si grave. D'ailleurs, elle considérait qu'ils étaient des centaines, même des milliers dans ce cas, à n'être personne. C'était difficile, après tout, d'être quelqu'un. Au regard de sa famille, de ses pairs, de la société. Tout le monde n'en était pas capable. Certaines personnes l'étaient presque par essence, d'autres étaient destinées à n'être que de passage dans la vie d'autrui, comme elle, d'ailleurs, ne serait sans doute que de passage et rien d'autre dans la vie de ce jeune homme, ce même si ce dernier se montrait agréable et intéressé, véritablement soucieux, peut-être, d'apprendre à la connaître. Ou d'apprendre ce qu'il y avait à connaître d'elle en tout cas.

-Comme tout un tas d'autres.


Elle haussa les épaules et adressa un regard plus attentif à son interlocuteur. Puisqu'elle n'était personne, parler d'elle si longtemps ne servait sans doute à rien, mais peut-être en revanche qu'elle était en train de s'adresser à quelqu'un, qui sait ?

-Vous ne vous êtes même pas présenté,
observa-t-elle alors, d'un ton plus badin que dérangé.


code by Mandy


_________________


Eponine Thénardier
Et puis, tenez, monsieur Marius,je crois que j'étais un peu amoureuse de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Jehan Frollo
Messages : 159
Date d'inscription : 02/02/2019

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeVen 14 Fév - 22:55

Se changer les idées.
Si Jehan s’amusait quelque peu de la réponse de la jeune femme sous ses yeux, il était quand même curieux de savoir pourquoi cette personne se qualifiait de la sorte. Il fallait quand même une raison pour affirmer n’être personne non ? Une envie de faire pitié ? Une profonde solitude ? Un chagrin d’amour ? Peu importait les raisons, Jehan ne pouvait pas s’empêcher d’être curieux, sans non plus avoir envie de tomber dans le cliché de commencer à avoir de la peine pour la donzelle. Oh, il pouvait en avoir et peut-être que si elle lui contait son histoire, il en aurait, mais ce n’était pas réellement le but de la manœuvre. Lui, il croisait simplement une âme en « perdition » et il avait bien envie d’avoir une conversation légère avec cette personne, qui n’était donc personne.

L’inconnue lui affirma donc qu’elle se contentait simplement de dire la vérité, que sa vie n’avait pas vraiment d’importance. Ça pouvait donner le sentiment d’une grande tragédie, comme si cette fille avait envie d’être plainte. Mais en même temps, ce n’était pas non plus ainsi que prenait les choses Jehan. Si « Personne » avait réellement eu envie qu’on la plaigne, sans doute qu’elle entrerait dans les détails de sa vie. Au lieu de cela, elle se contenta de cette simple affirmation en précisant que c’était le cas de d’autres personnes. Oui, c’était le cas. Beaucoup devait penser que leurs vies ne valaient pas grand-chose, qu’elle n’avait pas d’importance. Parce qu’ils ne faisaient pas grand-chose d’exceptionnel et en soit, Jehan se retrouvait un peu dans ces propos. En même temps, quand on passait son temps à être comparé à son grand et talentueux frère devenue archidiacre à Notre Dame, non sans oublier d’être un fervent théoricien dans plein de domaine… on pouvait avoir le sentiment d’être personne à côté de ça. Mais ce n’était pas ainsi que le jeune homme allait répondre à son inconnue quand elle lui précisa qu’il n’avait même pas pris la peine de se présenter.

« Tu marques un point. » Dit-il en souriant, avant de s’incliner légèrement – toujours en faisant des tonnes –, et de reprendre la parole. « Je me nomme Jehan Frollo, pour te servir Mademoiselle Personne. » Il n’insisterait pas pour en savoir plus sur la vie de la jeune femme, si elle ne voulait rien dire, tant pis. Et il continuerait à l’appeler Personne, juste parce que ça l’amuserait et qu’il aimait s’amuser. « De mon côté, je pense que la vie n’est importante que quand elle est vécue dignement, en… se contentant de jouir de ce qu’elle nous apporte simplement. » Elle n’avait pas forcément besoin de le savoir, mais lui ça lui plaisait de le dire. « Tu peux m’appeler simplement Jehan, Frollo c’est mon frère. »

Enfin, son frère c’était le grand Archidiacre Frollo, cette seigneurie parfaitement respectable, etc. Lui, Jehan ça lui convenait très bien, il n’avait aucune envie de titre pompeux, ça n’était clairement pas pour lui.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 2041
Date d'inscription : 07/02/2015

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeSam 15 Fév - 1:06


Se changer les idées
L'

homme se nommait donc Jehan Frollo. Ce nom semblait familier à Ponine sans qu'elle sache exactement dire pourquoi. Il lui semblait l'avoir déjà entendu, pourtant, elle était convaincue de n'avoir jamais croisé cet homme de sa vie. Si elle avait déjà eu affaire à un tel énergumène, elle était convaincue qu'elle s'en serait souvenue, or ce n'était absolument pas le cas, pas même une seule seconde. Même si cette fois, c'est sûr, il allait laisser une marque dans son esprit. Ce n'était pas que le jeune homme faisait quoi que ce soit d'exceptionnel, pas plus que leur conversation avait une profondeur quelconque. Mais il avait une personnalité singulière et solaire, qui pourrait difficilement s'oublier.

Il partagea avec elle sa vision de l'existence. Selon lui, la vie ne méritait d'être vécue que si elle l'était dignement. Certes, mais comment vivait-on dignement ? Il était facile d'être d'accord avec le jeune homme sur le principe, plus difficile de lui donner raison alors qu'il semblait difficile, plus que difficile, même, de réussir véritablement à vivre dignement. Déjà, "dignement" impliquait le concept de dignité, et Ponine avait renoncé à la moindre once de dignité il y a bien longtemps. Pour tout dire, elle n'était même pas certaine d'en avoir un jour ressenti, possédé ou obtenu un jour dans sa vie.

Mais pour cet homme, il semblait bien simple de vivre dignement, il suffisait pour cela de profiter de ce que la vie nous accordait. Le discours, selon elle, d'un homme qui n'avait jamais manqué de rien, et à qui tout était toujours tombé tout cuit dans le bec. Dans le cas contraire, elle ne voyait vraiment pas comment il était possible de dire une telle chose. Quand la vie ne nous accordait absolument rien, comment escompter en jouir réellement ? Et la vie de Ponine n'était définitivement pas une source de bonheurs à saisir. On pourrait lui arguer qu'elle n'y regardait peut-être juste pas d'assez près, elle était bien incapable d'être de cet avis. Et pour cause. Elle, quand elle y regardait de près, ce qu'elle y trouvait, c'était un amour qui certes avait su rendre son coeur plus léger, mais seulement pour le rendre plus lourd ensuite. Puisqu'il n'était pas partagé.

-Oh mais c'est ça alors,
dit-elle comme si elle avait tout à coup un élan de lucidité. Votre frère, c'est le port'soutane de Notre-Dame, j'me disais aussi que j'connaissais vot' nom. Ponine n'était croyante qu'en surface, et pas pratiquante pour un sou (quand est-ce qu'elle aurait le temps de l'être ? Et puis, donner l'aumône, c'était clairement plus contraignant que de la demander). Tu m'étonnes que vous croyez que y a de la joie dans la vie, c'est pas le frère du cureton qui va pas savoir comment grailler chaque jour que son Dieu fait.


code by Mandy


_________________


Eponine Thénardier
Et puis, tenez, monsieur Marius,je crois que j'étais un peu amoureuse de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Jehan Frollo
Messages : 159
Date d'inscription : 02/02/2019

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeLun 15 Juin - 19:26

Se changer les idées.
Visiblement, quand Jehan précisa à la jeune femme qu'elle pouvait l'appeler par son prénom parce que le Frollo de la bande c'était son frère, celle-ci sembla tilter. Elle reconnut son frère, affirmant que ce dernier était le porte soutane de Notre Dame. C'était une façon simple et efficace de désigner Claude Frollo, le grand Frollo, celui qui avait la science infuse, et le droit chemin se dirigeant sous ses pieds. C'était cela donc, Eponine avait bien compris, Jehan était le frère du porte soutane. Mais apparemment, ce détail sembla lui faire considérer que Jehan avait une vie facile. Avait-il réellement les moyens de dire le contraire ? Techniquement, le jeune homme avait conscience qu'il s'en sortait très bien dans la vie, justement parce qu'il avait le Dom Frollo pour subvenir à ses besoins, parce qu'il n'avait pas besoin de travailler pour obtenir ce qu'il voulait. Pas réellement en tout cas. Son frère voudrait qu'il travaille bien sûr, mais il ne le faisait pas... pas envie.

Ainsi donc, Eponine considérait qu'il n'était pas étonnant qu'il considère qu'il n'y ait que la joie dans la vie, puisque comme il était le frère du prêtre de Notre Dame, il n'avait pas besoin de chercher à manger tous les jours que Dieu faisait, qu'il savait quoi manger dans tous les cas. Encore une fois, il avait envie de donner tort à la jeune femme, mais ce n'était pas vraiment possible dans les faits, Jehan avait conscience qu'il avait de la chance quand même. Il n’avait pas la vie la plus malheureuse du monde, ça se saurait. Alors, bien sûr, il n’avait pas eu une vie de prince non plus, il avait quand même perdu ses parents si jeunes qu’il n’avait plus aucun souvenir d’eux. Ce n’était donc la preuve d’une vie parfaite, mais il n’avait pas la pire vie non plus.

« Il ne faut pas se fier aux apparences ma belle, ce n’est pas parce que mon frère est l’archidiacre de Notre Dame que je ne dois pas constamment me battre dans le but d’obtenir de quoi manger ! » Répliqua-t-il, il n’avait pas l’intention qu’on puisse croire qu’il avait juste la belle vie. Même s’il avait quand même une belle vie quand même. « Passer son temps à supplier son frère de lui donner de l’argent pour pouvoir profiter de la vie, ce n’est pas ce que j’appel de bien simple. Surtout quand on connaît le grand Claude Frollo. »

Mais effectivement, il trouvait quand même toujours le moyen de s’en sortir dans la vie, sans avoir besoin de remuer trop du petit doigt. Il n’avait pas besoin de travailler, ce qui était quand même une très bonne chose.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 2041
Date d'inscription : 07/02/2015

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeMar 16 Juin - 17:43


Se changer les idées
S

i Jehan espérait vraiment s'attirer la sympathie et la compassion de Ponine en se plaignant d'avoir besoin de réclamer de l'argent à son frère pour subvenir à ses besoins, alors il pouvait attendre longtemps, clairement, car ce n'était définitivement pas ce que la jeune femme appelait avoir la vie difficile. Elle avait la certitude qu'il avait du pain sur sa table chaque jour que Dieu faisait et que d'attendre après son frère était toujours plus simple que d'aller faire la manche auprès d'étrangers qui pourraient bien décider d'abuser de votre faiblesse affichée s'ils en faisaient le choix. Elle ne savait pas comment étaient les relations entre les deux frères, mais elle pouvait un peu le deviner. Les deux semblaient n'avoir aucun rapport l'un avec l'autre.

Certes, Ponine ne connaissait pas très bien l'archidiacre de Notre-Dame, il ne fallait pas compter sur elle pour mettre un seul pied dans la moindre église, mais elle en savait quand même pour savoir que l'homme était l'exemple même du cureton froid et discipliné, à qui il fallait pas s'amuser à conter n'importe quoi (pas pour rien que même ses parents préféraient ne pas s'attaquer à un gars comme lui). Alors que Jehan, lui, semblait être un hédoniste complètement assumé. Enfin, assumé oui et non, parce qu'apparemment, il décidait à ce qu'on le plaigne quand même en se donnant une image de miséreux qu'il n'était pourtant pas du tout.

Et y avait pas de mal à ça. Franchement, fallait pas se leurrer, si on proposait à Ponine de passer de l'autre côté de la barrière sociale, elle hésiterait pas, elle y sauterait à pieds joints. Elle admirait les hommes de conviction tels que Marius (qu'elle n'admirait pas que pour ses convictions, au passage, mais ça c'était une autre affaire), capables d'abandonner confort et fortune pour vivre conformément à leurs valeurs et à leurs idéaux, mais elle n'était pas de ce bord-là. Si elle pouvait abandonner sa misère là, dans l'instant, pour vivre une vie de château, elle le ferait dans la seconde, sans aucun regard en arrière, et elle oublierait sans doute bien vite la misère de laquelle elle venait. Elle en aurait sans doute rien à faire, dans le fond, qu'on la regarde et qu'on lui fasse remarquer qu'elle était riche et qu'elle savait pas ce que ça faisait de lutter pour grailler d'un jour sur l'autre. Au contraire, elle en serait très fière. Et elle triplerait sans doute de volume tant elle se baffrerait pour compenser son sentiment de faim permanent qui la poursuivait depuis si longtemps.

-Si vous l'dites. J'le connais pas, moi, le grand Claude Frollo. Mais c'est bien dommage de traîner son frère dans la boue, surtout si c'est lui qui vous donne votre pitance. J'ai une soeur, moi, et c'est c'que j'ai de plus beau au monde.



code by Mandy


_________________


Eponine Thénardier
Et puis, tenez, monsieur Marius,je crois que j'étais un peu amoureuse de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Jehan Frollo
Messages : 159
Date d'inscription : 02/02/2019

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeSam 12 Sep - 16:25

Se changer les idées.
La jeune femme ne connaissait pas le grand Claude Frollo, eh bien elle avait de la chance aux yeux de Jehan. Bon, le jeune homme exagérait peut-être un peu en soit, mais ça n’enlevait pas le fait que son frère ne manquait pas d’être quelqu’un de froid, dur et particulièrement agaçant. En tout cas, de son côté, il le trouvait vraiment agaçant. La jeune Eponine lui apprit que c’était dommage de trainer son frère dans la boue comme il le faisait, surtout en prime si c’était lui qui lui donnait l’argent qui lui permettait de vivre. Elle n’avait peut-être pas tort cette jeune donzelle, mais il n’avait pas l’intention de faire des compliments sur le grand Frollo. Ce dernier n’en faisait pas pour lui, assurément, il n’allait pas en faire.

La jeune Eponine affirma que de son côté, elle avait une sœur aussi et qu’elle était ce qu’elle avait de plus beau au monde. Le jeune homme était assez impressionné de l’entendre parler de cette façon, de l’entendre affirmer que sa sœur était ce qu’elle avait de plus beau au monde, quand de son côté il n’avait vraiment pas une relation incroyable avec son frère. Cela dit, les circonstances étaient différentes.

« Eh bien, elle doit avoir de la chance ta sœur. » En un sens, ça ne déplairait pas Jehan d’avoir une vraie relation fraternelle avec son frère, mais il savait bien que ce n’était pas possible. Parce qu’ils ne changeraient pas évidemment, parce qu’ils n’avaient pas vraiment une vraie relation de frère non plus. Sans doute que cela s’expliquait avec le fait que Claude Frollo avait dû s’occuper de son jeune frère. « J’aimerais bien aussi pouvoir avoir une telle relation dans ma vie, mais ça ne risque pas d’arriver. » Il allait encore passer pour celui qui se plaignait tout le temps, mais en même temps il se contentait simplement de donner des faits, de raconter sa vie. « Faut dire que mon frère c’est plus mon père. Je n’ai jamais connu mes parents, et lui s’est comporté comme un père avec moi à longueur de temps. Je ne crois pas que ça soit possible de considérer un père comme la meilleure chose du monde. Ou alors, c’est quand même très malsain. »

Il se contentait de dire ce qu’il pensait, d’exposer les faits. C’était une bonne chose pour Eponine qu’elle puisse considérer sa sœur ainsi, c’était une chance en soit. Même si forcément, ça ne voulait pas dire que la jeune femme était chanceuse dans la vie de tous les jours, parce que mine de rien ça se voyait quand même qu’elle n’avait pas une vie de rêve. Jehan se plaignait, clairement, mais il n’était pas forcément le plus à plaindre. Il avait de la chance dans la vie, parce qu’il avait un toit sur sa tête, parce que même s’il n’avait pas beaucoup d’argent dans sa bourse, il ne mourrait pas de faim non plus, il parvenait toujours à s’en sortir.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Se changer les idées [pv Jehan :333] Peuple10
Éponine Thénardier
Messages : 2041
Date d'inscription : 07/02/2015

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitimeSam 12 Sep - 16:41


Se changer les idées
P

onine aimerait être capable de répondre sincèrement que Zelma était effectivement quelqu'un de chanceux, mais ce n'était pas le cas. On ne pouvait pas s'estimer chanceux quand on portait le nom de Thénardier. Mais il est vrai qu'elles restaient peut-être, malgré tout, la chance l'une de l'autre. C'était grâce au soutien qu'elles avaient pu et su s'apporter mutuellement qu'elles avaient survécu à toutes les épreuves qui s'étaient présentées à elles... Et qu'elles survivraient peut-être aux épreuves qui se présenteraient encore. Si Ponine avait dû endurer toutes les vicissitudes qu'elle avait connues sans la présence de sa soeur et meilleure amie à ses côtés, elle n'était pas vraiment certaine qu'elle aurait été capable de le supporter.

En fait, c'était même assez évident qu'elle ne l'aurait pas supporté du tout, point à la ligne. Alors oui, c'était une chance, mais une chance dans leur malchance, disons. Jehan Frollo semblait de nature à se plaindre, mais il ne lui semblait pas à plaindre, en revanche, frère insupportable ou non. Il était bien bâti, semblait bien nourri, il n'était pas en guenilles. Bref... C'était de toute façon le luxe de ceux qui avaient le moins de problèmes que de les étaler sur la place publique... même si Ponine ne faisait pas toujours exception non plus, c'est vrai.

Il lui expliqua que son frère et lui ne pouvaient pas avoir ce genre de relation parce que le frère en question l'avait pratiquement élevé, en réalité, ce qui en effet n'avait pas dû faciliter les choses, même si c'était plutôt honorable de la part de ce Claude Frollo, qui qu'il puisse être. Pour le moment, le portrait qu'en dépeignait Jehan était loin d'en faire un monstre aux yeux de Ponine, même si elle était bien placée pour savoir que les relations que l'on entretenait avec ses parents - ou substituts de parents dans le cas du jeune homme, donc - étaient rarement sereines et équilibrées.

-Les pères peuvent être un véritable enfer, en effet
, reconnut simplement Ponine sans en dire davantage sur la question. Elle n'allait pas s'étaler avec cet inconnu sur combien son père abusif était capable de violence envers elle et sa soeur. Ce n'était pas nécessaire, et ça ne les mènerait sans doute absolument nulle part par ailleurs. Mais vous avez peut-être tort de penser que vous connaîtrez jamais ce genre de relation. Y a pas d'meilleure famille que celle qu'on se choisit, après tout.

C'était facile à dire pour Ponine qui trouverait n'importe quelle famille de substitution préférable à la sienne... Elle aurait aimé, parfois, être une orpheline, comme la belle Cosette, et avoir tout de sa destinée, être accueillie par un père aimant et respectueux... Tout avoir, y compris le beau Marius. Mais ce n'était pas possible, bien sûr.


code by Mandy


_________________


Eponine Thénardier
Et puis, tenez, monsieur Marius,je crois que j'étais un peu amoureuse de vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Se changer les idées [pv Jehan :333] Empty
Message#Sujet: Re: Se changer les idées [pv Jehan :333]   Se changer les idées [pv Jehan :333] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Se changer les idées [pv Jehan :333]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les lieux découverts-